Le président syrien esquisse un plan de sortie de crise

dimanche 6 janvier 2013 12h03
 

BEYROUTH (Reuters) - Le président syrien Bachar al Assad a annoncé dimanche ce qu'il a présenté comme un plan de paix, appelant à une conférence de réconciliation avec "ceux qui n'ont pas trahi la Syrie", laquelle serait suivie de la formation d'un nouveau gouvernement et d'une amnistie.

"Il serait nécessaire, pour la première étape d'une solution politique, que les puissances régionales cessent de financer et d'armer (l'opposition), la fin des opérations terroristes et le contrôle des frontières", a déclaré le chef de l'Etat dans un discours prononcé à l'opéra de Damas.

"Nous ne dialoguerons pas avec une marionnette fabriquée par l'Occident", a ajouté le président à propos de l'opposition dans une de ses rares apparitions publiques.

Erika Solomon; Danielle Rouquié pour le service français

 
Un membre de l'Armée syrienne libre à Alep, samedi. Dans un discours prononcé à l'opéra de Damas, le président syrien Bachar al Assad a annoncé dimanche ce qu'il a présenté comme un plan de paix, appelant à une conférence de réconciliation avec "ceux qui n'ont pas trahi la Syrie", laquelle serait suivie de la formation d'un nouveau gouvernement et d'une amnistie. /Photo prise le 5 janvier 2013/REUTERS/Muzaffar Salman