Enquête sur l'histoire du pain au chocolat de Copé

vendredi 4 janvier 2013 20h37
 

PARIS (Reuters) - Une enquête a été ouverte suite à une plainte en diffamation du Conseil français du culte musulman contre Jean-François Copé pour ses déclarations sur la confiscation du pain au chocolat d'un élève par des personnes voulant faire respecter le ramadan.

La police judiciaire de Paris a été saisie de cette enquête préliminaire par le parquet de Draguignan (Var), a-t-on précisé de source policière, et Jean-François Copé sera entendu par la Brigade de répression de la délinquance contre la personne.

Le président de l'UMP, qui avait raconté cette histoire lors de sa campagne pour la présidence du premier parti d'opposition, devra expliquer quels éléments lui permettent de dire qu'elle s'est bien produite, comme le lieu, la date et l'identité de la victime.

Nicolas Bertin, édité par Jean-Baptiste Vey et Hélène Duvigneau

 
Une enquête a été ouverte suite à une plainte en diffamation du Conseil français du culte musulman contre Jean-François Copé pour ses déclarations sur la confiscation du pain au chocolat d'un élève par des personnes voulant faire respecter le ramadan. /Photo prise le 5 décembre 2012/REUTERS/Benoît Tessier