Marseille mise sur la culture pour se forger une nouvelle image

vendredi 4 janvier 2013 15h51
 

par Jean-François Rosnoblet

PARIS (Reuters) - Plus de 12 millions de visiteurs sont attendus en 2013 dans la région de Marseille désignée capitale européenne de la culture, un rendez-vous sur lequel compte la deuxième ville de France pour renforcer son attractivité économique et redorer son image.

François Hollande et le président de la Commission européenne, José Manuel Barroso, donneront le 12 janvier le coup d'envoi officiel des festivités qui se poursuivront toute l'année sur un territoire largement étendu aux Bouches-du-Rhône.

Mais la venue du chef de l'Etat, si elle assure une couverture médiatique à l'événement, ne suffit pas à convaincre hôteliers et restaurateurs des bienfaits économiques d'une manifestation qui peine à prendre son envol.

"D'Arles à Marseille, du deux au quatre étoiles, nous n'avons pas enregistré de réservations supplémentaires qui soient en liaison avec l'événement 2013", affirme le président de l'industrie hôtelière des Bouches-du-Rhône, Pierre Alfonsi.

"J'espère me tromper, mais je reste dubitatif sur le succès escompté dans une région où la crise est forte, à un moment où les gens ont peur de l'avenir et regardent à deux fois avant de dépenser leur argent", ajoute-t-il.

Les organisateurs misent pour leur part sur 300.000 personnes attendus pour ce premier week-end festif.

"Ce week-end d'ouverture est destiné en priorité aux habitants du territoire. L'objectif est d'obtenir un rassemblement populaire pour célébrer ce démarrage. Le fait qu'il y ait peu de visiteurs étrangers n'est pas préoccupant, ils viendront plus tard", dit Jacques Pfister, président de la chambre de commerce et d'industrie Marseille-Provence, mais aussi président de l'association MP 2013 en charge de l'organisation culturelle de l'événement.

UN ENJEU DE TAILLE   Suite...

 
Plus de 12 millions de visiteurs sont attendus en 2013 dans la région de Marseille désignée capitale européenne de la culture, un rendez-vous sur lequel compte la deuxième ville de France pour renforcer son attractivité économique et redorer son image. Le coup d'envoi officiel des festivités sera donné le 12 janvier. /Photo prise le 3 janvier 2013/REUTERS/Jean-Paul Pélissier