Vincent Peillon rappelle les écoles catholiques à l'ordre

vendredi 4 janvier 2013 19h22
 

PARIS (Reuters) - Vincent Peillon craint l'importation du débat sur le mariage homosexuel dans les écoles privées et les rappelle vendredi à leur devoir de neutralité.

Le secrétaire général de l'enseignement catholique a envoyé en décembre une lettre à ses chefs d'établissements, leur rappelant l'opposition de l'Eglise à ce projet gouvernemental, et suggérant la tenue de débats à ce sujet.

Le ministre de l'Education nationale y voit une "faute" et annonce vendredi dans Le Monde l'envoi aux recteurs d'un courrier leur demandant "la plus grande vigilance" par rapport à ces établissements.

"Il ne me semble pas opportun d'importer dans l'école le débat sur le mariage pour tous. Je considère même qu'en adressant une lettre aux chefs d'établissement, le secrétaire de l'enseignement catholique a commis une faute", déclare Vincent Peillon.

"Cet enseignement, qui est sous contrat avec l'Etat, doit respecter le principe de neutralité et de liberté de conscience de chacun", ajoute-t-il.

"N'oublions jamais que nous avons affaire à des adolescents et que les tentatives de suicide sont cinq fois plus fréquentes chez les jeunes qui se découvrent homosexuels que chez les autres."

Le député UMP Laurent Wauquiez a fortement condamné les propos de Vincent Peillon.

"FAIRE CULPABILISER LES CHRÉTIENS"

"C'est parfaitement scandaleux de laisser croire que la vision de la famille dans l'enseignement catholique serait responsable de suicides chez les jeunes homos", a-t-il dit au Figaro.   Suite...

 
Vincent Peillon craint l'importation du débat sur le mariage homosexuel dans les écoles privées, et les rappelle vendredi à leur devoir de neutralité. /Photo prise le 17 octobre 2012/REUTERS/Philippe Wojazer