Takieddine évoque de l'argent libyen pour Sarkozy, Guéant dément

mercredi 2 janvier 2013 13h28
 

PARIS (Reuters) - L'intermédiaire Ziad Takieddine, mis en examen dans l'enquête sur une supposée corruption en marge de contrats d'armements et de la campagne présidentielle de 1995, a dit au juge avoir des preuves du financement par la Libye de la campagne de 2007 de Nicolas Sarkozy, révèle mercredi Le Parisien.

L'homme d'affaires a été entendu le 19 décembre par le juge Renaud Van Ruymbeke, audition durant laquelle il a fait ces déclarations, selon le quotidien.

"Je peux vous fournir les éléments existants sur le financement de la campagne de Nicolas Sarkozy", aurait-il dit au juge, faisant état de sommes abondantes versées en décembre 2006 et janvier 2007, pour un montant total supérieur à 50 millions d'euros.

"Oui, la Libye a financé (Nicolas) Sarkozy et (Claude) Guéant", a-t-il par ailleurs dit au Parisien. Il évoque plusieurs rencontres entre Bachir Saleh, secrétaire particulier de Mouammar Kadhafi et Claude Guéant, alors directeur de cabinet du ministre de l'Intérieur, pour discuter des modalités de ce financement.

Ces allégations ne sont pas neuves, Saïf al-Islam Kadhafi, le fils de l'ancien dirigeant libyen, ayant à plusieurs reprises affirmé que son pays avait financé la campagne de 2007 de l'ancien président. Mais Ziad Takieddine dit avoir vu les preuves, et savoir où elles se trouvent.

Nicolas Sarkozy a toujours démenti ces allégations, faisant valoir qu'il avait été le fer de lance de l'intervention militaire qui allait entraîner la chute de Mouammar Kadhafi.

L'ancien secrétaire général de l'Elysée sous Nicolas Sarkozy, Claude Guéant, a catégoriquement nié ces accusations.

"Tout cela est absolument fantaisiste, c'est complètement faux", a-t-il dit à Reuters. "Je me demande bien ce qui peut conduire à dire des choses qui sont complètement fausses".

L'ancien ministre de l'Intérieur a ajouté que, s'il lui était arrivé de rencontrer Bachir Saleh, "il n'a jamais été question de ces choses-là, jamais !".

Chine Labbé et Yann Le Guernigou, édité par Yves Clarisse

 
Selon Le Parisien, l'intermédiaire Ziad Takieddine, mis en examen dans l'enquête sur une supposée corruption en marge de contrats d'armements et de la campagne présidentielle de 1995, a dit au juge avoir des preuves du financement par la Libye de la campagne de 2007 de Nicolas Sarkozy. /Photo d'archives/REUTERS/Gonzalo Fuentes