COR-Près de 1.200 véhicules brûlés pour le Réveillon

mardi 1 janvier 2013 22h33
 

Correction du titre.

PARIS (Reuters) - Quelque 1.193 véhicules ont été incendiés en France lors de la nuit du 31 décembre au 1er janvier et 339 personnes ont été arrêtées cette nuit-là, dont le niveau de violence est considéré comme similaire aux précédentes années, a annoncé mardi le ministre de l'Intérieur Manuel Valls.

Ce phénomène d'incendies de voitures, apparu dans les années 1990 et développé fortement dans les années 2000, est devenu une sorte d'indicateur des violences urbaines, qui a provoqué dans le passé des polémiques entre droite et gauche.

"Il est important que l'on connaisse les faits, que l'on ait les chiffres. Pour moi, il est hors de question d'engager la moindre polémique sur ces questions-là, ce qui compte, ce qui est essentiel, c'est comment on s'attaque à ces phénomènes de violence et de délinquance", a dit Manuel Valls lors d'une conférence de presse.

Le précédent gouvernement de droite avait renoncé à publier les chiffres des Saint-Sylvestre de 2010 et 2011, expliquant qu'il ne voulait pas encourager une compétition malsaine. Le dernier chiffre publié était celui du Nouvel an de 2009 - 1.147 véhicules incendiés - , qui constituait à l'époque un record depuis six ans.

Même si ce record apparaît battu, Manuel Valls ne s'est livré à aucune comparaison avec les dernières années connues. Il a laissé entendre que des problèmes statistiques avaient entraîné une minoration à la baisse des anciens chiffres. Les incendies par propagation n'étaient quelquefois pas comptés, de même que les incendies de deux roues, a indiqué le ministre.

EXCEPTION FRANÇAISE

L'incendie de voitures, symptôme pour certains d'une situation préoccupante de délinquance dans les banlieues pauvres notamment, constitue en Europe une véritable exception française, qui se manifeste en fait toute l'année. Il y a eu en 2011 un total de 42.135 véhicules brûlés dans le pays.

"Je serai amené à faire un certain nombre de propositions pour lutter contre ce phénomène qui touche particulièrement notre pays", a dit Manuel Valls. Il a parlé de discuter avec les assureurs pour lutter contre de possibles escroqueries.   Suite...

 
Le ministre de l'Intérieur Manuel Valls a annoncé que quelque 1.193 véhicules avaient été incendiés lors de la nuit du 31 décembre au 1er janvier et 339 personnes avaient été arrêtées cette nuit-là, dont le niveau de violence est considéré comme similaire aux précédentes années. /Photo prise le 1er janvier 2013/REUTERS/Jean-Marc Loos