Le pape dénonce le capitalisme "sans régulation"

mardi 1 janvier 2013 14h08
 

par Philip Pullella

CITE DU VATICAN (Reuters) - Dans son message du Nouvel An, Benoît XVI a souhaité mardi que 2013 soit une année de paix malgré le capitalisme débridé, le terrorisme et la criminalité.

Le pape, qui est âgé de 85 ans, a célébré une messe devant 10.000 personnes à la basilique Saint-Pierre de Rome avant de s'adresser aux milliers de fidèles qui avaient suivi l'office de l'extérieur, à l'occasion de la Journée mondiale de la paix, célébrée par l'Eglise.

"Une nouvelle année, c'est comme un voyage. Avec la lumière et la grâce de Dieu, puisse-t-elle être le début d'un chemin de paix pour chaque personne, chaque famille, chaque pays et pour le monde entier", leur a-t-il déclaré.

Benoît XVI a rendu grâce aux apôtres de la paix qui oeuvrent sans relâche avec les seules "armes de la prière et du pardon", tandis que des fidèles lâchaient des ballons bleus dans un ciel éclatant.

Un peu plus tôt, dans son homélie, le pape avait déploré la persistance de "foyers de tension et d'opposition causés par des inégalités croissantes entre riches et pauvres, par la prévalence d'une mentalité égoïste et individualiste qui s'exprime également au travers d'un capitalisme financier sans régulation, en plus des différentes formes de terrorisme et de criminalité".

"L'HOMME EST FAIT POUR LA PAIX"

"Je suis persuadé que les nombreuses oeuvres de paix dont le monde est riche, témoignent de la vocation innée de l'humanité à la paix.

"En chaque personne, le désir de paix est une aspiration essentielle qui coïncide, d'une certaine façon, avec le désir d'une vie humaine pleine, heureuse et accomplie… L'homme est fait pour la paix qui est don de Dieu", a-t-il poursuivi.   Suite...

 
Dans son message du Nouvel An, Benoît XVI a souhaité mardi que 2013 soit une année de paix malgré le capitalisme débridé, le terrorisme et la criminalité. /Photo prise le 1er janvier 2013/REUTERS/Giampiero Sposito