Ayrault et ses ministres sur le terrain pour le réveillon

lundi 31 décembre 2012 20h09
 

PARIS (Reuters) - Le gouvernement français, Jean-Marc Ayrault en tête, a affiché lundi sa mobilisation au terme de sept mois de pouvoir marqués par une défiance croissante de l'opinion publique.

Soucieux de donner l'image d'un exécutif au travail à l'orée d'une nouvelle année de crise, le Premier ministre s'est rendu, avec le ministre de l'Intérieur Manuel Valls, à la préfecture de police de Paris et dans une caserne de pompiers dans le XVIIe arrondissement de la capitale.

"Il est important que les Français sachent que la sécurité est assurée à Paris, dans l'Ile-de-France, comme dans toutes les régions de France", a dit Jean-Marc Ayrault à des journalistes.

L'emploi, mais aussi la sécurité : l'équipe gouvernementale marque son attention aux préoccupations prioritaires des Français, conformément au mot d'ordre formulé par François Hollande lors du dernier conseil des ministres de 2012.

En début de soirée, juste après le message de voeux présidentiel, Jean-Marc Ayrault devait rendre visite à une antenne de l'association d'aide aux plus démunis "Les Petits frères des pauvres", dans le XIe arrondissement de Paris.

Manuel Valls a multiplié quant à lui les visites avant un réveillon de la Saint-Sylvestre d'ordinaire marqué en France par une recrudescence des incendies criminels de véhicules, dont le nombre, a promis le ministre, sera rendu public. La droite avait cessé cette pratique en 2010 pour éviter "toute surenchère ou compétition entre villes".

"Il ne faut pas avoir peur d'affronter cette réalité", a souligné Manuel Valls.

Arnaud Montebourg a visité pour sa part une entreprise de Saône-et-Loire et un bureau de Poste à Saint-Priest, dans le Rhône.

"Il n'y a pas de trêve des confiseurs", a dit le ministre du Redressement productif en marge de la visite de l'usine d'Aperam, à Gueugnon, un fabricant d'inox, contrôlé partiellement par Mittal, et endommagé la semaine dernière par un incendie.   Suite...

 
Le Premier ministre Jean-Marc Ayrault (au centre) et le ministre de l'Intérieur Manuel Valls (2e à gauche) rendant visite au centre des opérations de police, à Paris. Le gouvernement français, Jean-Marc Ayrault en tête, a affiché lundi sa mobilisation au terme de sept mois de pouvoir marqués par une défiance croissante de l'opinion publique. /Photo prise le 31 décembre 2012/REUTERS/Benoit Tessier