Une lycéenne fugueuse retrouvée à Notre-Dame-des-Landes

dimanche 30 décembre 2012 21h30
 

PARIS (Reuters) - Une des deux lycéennes de Haute-Loire disparues depuis le 4 décembre est rentrée chez elle après avoir été retrouvée samedi sur le site du projet d'aéroport de Notre-Dame-des-Landes (Loire-Atlantique), auquel s'opposent des écologistes.

La seconde, qui s'y trouve également, a souhaité y rester.

"C'est un immense soulagement, Camille va très bien. Maintenant le combat continue pour retrouver Geneviève", a dit le père de Camille, Michel Lauran, interrogé sur I>Télé.

Geneviève a annoncé dimanche à sa mère qu'elle refusait de rentrer chez elle et qu'elle était en bonne santé.

"Je suis un peu dépitée parce qu'elle m'a dit qu'elle ne souhaitait pas rentrer pour le moment. Elle veut bien rentrer mais pas tout de suite", a dit sa mère, Sylvie Euvrard, sur I>Télé.

Camille, 17 ans, et Geneviève, 16 ans, avaient quitté leur établissement scolaire du Puy-en-Velay en prétextant une visite à l'infirmerie.

La mère de Geneviève avait reçu une lettre postée le 11 décembre de Toulouse dans laquelle sa fille affirmait "être en sécurité et au chaud tous les soirs".

Camille avait ensuite prévenu ses parents de sa présence à Notre-Dame-des-Landes et, selon le procureur du Puy-en-Velay, Jacques Louvier, elle était partie manifester à Nantes contre l'incarcération d'opposants au projet d'aéroport.

Jean-Baptiste Vey, édité par Jean-Philippe Lefief

 
UNE LYCÉENNE FUGUEUSE RETROUVÉE EN LOIRE-ATLANTIQUE