Brahimi prône des changements politiques en Syrie

jeudi 27 décembre 2012 19h15
 

par Dominic Evans et Erika Solomon

BEYROUTH (Reuters) - L'émissaire international pour la Syrie a déclaré jeudi que des changements politiques étaient nécessaires pour mettre un terme aux violences en Syrie, qui ont fait 44.000 morts depuis mars 2011.

Lakhdar Brahimi, à l'issue d'une mission de cinq jours à Damas, a appelé à la formation d'un gouvernement de transition jusqu'à l'organisation d'élections.

A Moscou, le chef de la diplomatie russe, Sergueï Lavrov, a estimé que les chances de parvenir à une solution sur la base de la déclaration de Genève de juin 2012 diminuaient, ajoutant toutefois que l'alternative serait "un chaos sanglant".

"Plus cela continue, plus la situation s'aggravera pour chacun", a-t-il prévenu dans une interview à l'agence Interfax.

Prenant la parole à l'issue de sa visite en Syrie durant laquelle il a été reçu par le président Bachar al Assad, le diplomate algérien mandaté par l'Onu et la Ligue arabe n'est pas entré dans les détails de ses propositions. Il a cependant estimé qu'il faudrait des changements substantiels pour satisfaire les doléances de la population syrienne.

Recevant à Moscou le vice-ministre syrien des Affaires étrangères Faisal Makdad, Sergueï Lavrov a estimé que seuls un "dialogue élargi ainsi qu'un processus politique entre Syriens" pourraient mettre un terme à la crise.

L'appel de Lakhdar Brahimi à un gouvernement de transition suggère que le médiateur s'efforce de capitaliser sur l'accord international conclu il y a six mois à Genève prévoyant la formation d'une instance provisoire, pouvant inclure des membres du gouvernement actuel et de représentants de l'opposition, puis la tenue d'élections.

Mais les insurgés ont repris l'initiative militaire sur le terrain depuis Genève et l'opposition politique a exclu l'hypothèse d'un quelconque gouvernement provisoire dans lequel le chef de l'Etat jouerait un rôle.   Suite...

 
A Daraya près de Damas, obus gisant sur un terrain vague. Le ministre russe des Affaires étrangères, Sergueï Lavrov, recevra l'émissaire international pour la Syrie, Lakhdar Brahimi samedi à Moscou, où se sont déplacés en cette fin d'année les efforts diplomatiques pour trouver une issue au conflit qui a fait plus de 44.000 morts depuis mars 2011. /Photo prise le 23 décembre 2012/REUTERS/Fadi Al-Derani/Shaam News Network