A Rungis, Hollande mobilise avant les chiffres du chômage

jeudi 27 décembre 2012 10h08
 

RUNGIS, Val-de-Marne (Reuters) - François Hollande a appelé jeudi à la mobilisation sur le front de l'emploi, avant la publication des chiffres du chômage de novembre qui devraient vraisemblablement montrer une 19e hausse mensuelle consécutive du nombre de demandeurs d'emploi.

"Je devais dans cette période de fêtes dire aux Français que nous devons être tous sur le pont pour le travail et la lutte contre le chômage", a dit le président français lors d'un déplacement au marché international de Rungis, près de Paris.

François Hollande, dont la popularité est en berne, n'a pas pris de congés de fin d'année, ses vacances médiatisées du mois d'août lui ayant valu de nombreuses critiques suggérant qu'il n'avait pas conscience de l'ampleur de la crise.

"Mon objectif, c'est que le chômage qui progresse depuis maintenant près de deux ans continûment recule", a-t-il dit, réitérant son objectif d'inverser la courbe du chômage d'ici la fin de 2013.

La visite du chef de l'Etat à Rungis a rappelé celles que son prédécesseur Nicolas Sarkozy aimait faire dans ce marché de gros, devenu pour l'ancien maire de Neuilly, l'incarnation, avec ses travailleurs, de "la France qui se lève tôt".

"Faut-il critiquer le président de la République qui se rend à Rungis au petit matin comme le faisait son prédécesseur?", s'est interrogé dans un communiqué l'ancien ministre de la Consommation Frédéric Lefebvre.

"Le moment choisi, la tendance marquée de la hausse du chômage qui se confirme, est tout sauf fortuit", écrit-il, jugeant néanmoins que la France qui travaille la nuit (...) mérite d'être à l'honneur".

La ministre du Logement, Cécile Duflot, a jugé quant à elle au micro d'Europe 1 que François Hollande n'était "évidemment pas dans la même pratique politique que Nicolas Sarkozy".

"Ce message de solidarité et de soutien et de mobilisation en faveur de l'emploi qu'a donné le président ce matin, ça n'est pas une opération de communication de campagne", a-t-elle dit.   Suite...

 
Lors d'un déplacement au marché international de Rungis, près de Paris, François Hollande a appelé jeudi à la mobilisation sur le front de l'emploi, avant la publication des chiffres du chômage de novembre qui devraient vraisemblablement montrer une 19e hausse mensuelle consécutive du nombre de demandeurs d'emploi. /Photo prise le 27 décembre 2012/REUTERS/Benoît Tessier