La Constitution égyptienne adoptée à 63,8%

mardi 25 décembre 2012 19h46
 

par Marwa Awad et Yasmine Saleh

LE CAIRE (Reuters) - Le projet contesté de Constitution égyptienne a été approuvé par 63,8% des voix exprimées lors du référendum des 15 et 22 décembre, a annoncé mardi soir la commission électorale.

Le résultat officiel est conforme aux estimations diffusées depuis ce week-end par les Frères musulmans comme par l'opposition, regroupée au sein du Front de salut national et hostile au texte qui dénonçait des irrégularités.

La victoire du "oui" ouvre la voie à des élections législatives dans un délai de deux mois environ. Ce scrutin va de nouveau polariser l'Egypte entre le bloc islamiste, vainqueur de toutes les consultations électorales depuis la chute d'Hosni Moubarak et une opposition disparate mais qui a resserré les rangs à l'occasion de la campagne référendaire.

"Nous avons examiné avec sérieux toutes les plaintes", a précisé le juge Samir Abou el Matti lors d'une conférence de presse.

La participation officielle ressort à 32,9% des inscrits.

Après les violentes manifestations qui ont précédé le référendum, organisé en deux phases à sept jours d'intervalle, Le Caire semblait calme mardi soir à l'annonce des résultats définitifs, et les partis d'opposition n'ont pas lancé d'appels à manifester.

"Les résultats (officieux) étaient très bizarres et pourtant aucun changement n'a été opéré dans le score, ce qui prouve que rien n'a été fait pour prendre nos plaintes en ligne de compte", a réagi Khaled Dawood, un des porte-parole de l'opposition.

Le président Mohamed Morsi considère que l'adoption de la Constitution met un terme à la longue et turbulente période post-révolutionnaire qui a suivi la chute de Moubarak en février 2011.   Suite...

 
Décompte des bulletins de vote à Bani Sweif, à une centaine de kilomètres au sud du Caire. Le projet de Constitution égyptienne a été approuvé par 63,8% des voix exprimées lors du référendum des 15 et 22 décembre. /Photo prise le 22 décembre 2012/REUTERS