Les sympathisants UMP rejettent Copé et Fillon, selon BVA

vendredi 21 décembre 2012 16h50
 

PARIS (Reuters) - Les Français mais surtout les sympathisants de droite sont une large majorité à souhaiter que ni François Fillon, ni Jean-François Copé ne se représentent lors des nouvelles élections de septembre 2013 à l'UMP, selon un sondage BVA pour i>Télé.

Le président de l'UMP est nettement plus rejeté que l'ancien Premier ministre, 76% des Français et 69% des sympathisants de l'UMP ne voulant pas qu'il se représente.

François Fillon est lui aussi rejeté, même si le désaveu qui le frappe est moins cinglant, 61% des Français et 52% des sympathisants de l'UMP ne souhaitant pas qu'il soit candidat.

Les Français plébiscitent les "non-alignés", Nathalie Kosciusko-Morizet arrivant première avec 28%, devant Bruno Le Maire, second avec 25%. François Fillon ne serait que troisième avec 24% et Jean-François Copé, dernier avec 10%.

Les sympathisants UMP opteraient toujours pour l'ex-Premier ministre, mais moins nettement qu'auparavant. Premier avec 36%, il ne devancerait que de 9 points l'ancienne ministre de l'Ecologie Nathalie Kosciusko-Morizet, seconde avec 27%.

L'ancien ministre de l'Agriculture Bruno Le Maire serait troisième avec 20% et l'actuel président de l'UMP dernier, avec seulement 14% de souhaits auprès des sympathisants du parti.

Ce sondage a été effectué les 20 et 21 décembre auprès d'un échantillon de 1.101 personnes représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus.

Gérard Bon, édité par Yves Clarisse

 
Les Français mais surtout les sympathisants de droite sont une large majorité à souhaiter que ni François Fillon, ni Jean-François Copé ne se représentent lors des nouvelles élections de septembre 2013 à l'UMP, selon un sondage BVA. /Photos d'archives/REUTERS/Gonzalo Fuentes