Début de la dernière phase du retrait français d'Afghanistan

vendredi 21 décembre 2012 13h57
 

PARIS (Reuters) - La France entre dans la dernière phase du retrait de ses troupes d'Afghanistan et prévoit qu'il ne restera plus que 500 soldats mi-2013 afin de préparer le départ final, a dit vendredi le président François Hollande.

Arrivées en 2001 après les attentats du 11-Septembre à New York et Washington, les troupes françaises s'étaient légèrement renforcées sous le mandat de Nicolas Sarkozy mais François Hollande avait promis pendant sa campagne de mettre fin à leur mission qu'il considère comme accomplie.

S'adressant à l'Élysée à des soldats rentrés à Paris, il a parlé de "cause juste" défendue par la France en Afghanistan, où le but était de lutter contre les bases d'islamistes radicaux, mais il a précisé qu'il s'agissait désormais de "confier au gouvernement afghan la maitrise de son destin".

Quelque 2.000 soldats français sont déjà rentrés et il en reste 1.500 qui ont pour mission de désengager les matériels et les faire revenir en France, a-t-il dit. La France est le troisième pays à mettre fin à ses actions de combat en Afghanistan après le Canada et les Pays-Bas.

Pendant sa campagne, François Hollande parlait de retrait total fin 2012 mais cette promesse a été infléchie vers un retrait total des "unités combattantes". Il y a eu 88 tués dans les rangs français en onze ans de présence.

"Cette mission s'achève, l'organisation Al Qaïda a été chassée d'Afghanistan, son chef a été tué, ceux qui soutenaient cette organisation ont été durablement désorganisés et affaiblis", a dit François Hollande.

Mi-2013, il n'y aura plus que 500 Français avec trois mission principales, a dit le président, "la formation, l'hôpital de Kaboul et l'aéroport".

"Je vous dis, à vous tous, mission accomplie, je vous dis aussi mission exemplaire", a dit le président aux militaires.

Thierry Lévêque, édité par Yves Clarisse

 
La France entre dans la dernière phase du retrait de ses troupes d'Afghanistan et prévoit qu'il ne restera plus que 500 soldats mi-2013 afin de préparer le départ final, a dit vendredi président François Hollande lors d'un discours à l'Elysée devant des soldats de retour à Paris. /Photo prise le 21 décembre 2012/REUTERS/Thibault Camus/Pool