Pompe, bain de foule et sécurité pour Hollande en Algérie

mercredi 19 décembre 2012 16h43
 

par Lamine Chikhi et Julien Ponthus

ALGER (Reuters) - François Hollande a été accueilli en grande pompe mercredi à Alger par le président Abdelaziz Bouteflika, les deux hommes s'offrant un bain de foule sur le front de mer d'une capitale algérienne sous haute surveillance.

Vingt-et-un coups de canon, hymnes nationaux et revue des troupes : le président français a été reçu avec faste par les autorités algériennes, qui célèbrent cette année les 50 ans d'indépendance de l'ancienne colonie française.

Les façades des immeubles ont été repeintes, les artères nettoyées et les arbres taillés mais le zèle avec lequel les autorités ont donné un coup de jeunesse à leur capitale amuse et irrite les Algérois connus pour leur esprit moqueur.

"Merci Hollande, votre visite a permis un relooking de la capitale", plaisante Mohamed Khelfa, un habitant interrogé aux abords de la place Maurice Audin.

Le président français doit se rendre jeudi sur ce lieu pour rendre hommage au militant communiste et indépendantiste mort selon sa famille entre les mains de l'armée française.

François Hollande a promis d'ouvrir les archives pour faire toute la lumière sur cet épisode obscur de la période coloniale.

Des centaines de policiers et militaires ont été déployés le long des routes menant à Alger et dans la capitale, où des centaines de drapeaux français et algériens ont été hissés.

Mais cet impressionnant déploiement de sécurité dans un pays qui a été en proie pendant une décennie à la violence de groupes armés, agace certains Algérois excédés par les embarras de circulation provoqués par la visite de François Hollande.   Suite...

 
François Hollande a été accueilli en grande pompe mercredi à l'aéroport d'Alger par le président Abdelaziz Bouteflika. Le chef de l'Etat français s'est ensuite offert un bain de foule sur le front de mer d'une capitale algérienne sous haute surveillance. /Photo prise le 19 décembre 2012/REUTERS/Louafi Larbi