Le parquet veut juger Heaulme pour le crime imputé à Dils

mardi 18 décembre 2012 15h39
 

par Gilbert Reilhac

STRASBOURG (Reuters) - Le parquet général a requis mardi le renvoi aux assises du tueur en série Francis Heaulme pour le meurtre de deux enfants en 1986 en Lorraine initialement imputé à Patrick Dils, avant qu'il ne soit innocenté après quinze ans de prison.

Après une audience à huis clos, la chambre de l'instruction de Metz a mis sa décision en délibéré au 21 mars prochain. S'il suit le procureur général Jacques Pin, Francis Heaulme répondra de ce crime dans un procès qui serait le quatrième de cette affaire.

Patrick Dils, âgé de 16 ans au moment des faits, avait été condamné initialement à la réclusion à perpétuité avant que son affaire ne soit révisée -une procédure exceptionnelle- du fait de la découverte de la présence de Francis Heaulme sur les lieux du crime. D'abord condamné à nouveau à 25 ans de réclusion, Patrick Dils avait finalement été acquitté en appel en 2002.

Deux garçons de huit ans, Alexandre Beckrich et Cyril Beining, avaient été tués, le crâne fracassé à coups de pierres, le 28 septembre 1986 sur le talus d'une voie ferrée où ils jouaient non loin de leur domicile, à Montigny-lès-Metz (Moselle), dans la banlieue de Metz.

La présence avérée de Francis Heaulme sur les lieux du crime ainsi que de nombreux autres indices laissant penser que le tueur en série pouvait en être l'auteur avaient été déterminants dans la décision de révision du procès de Patrick Dils.

Francis Heaulme est en prison depuis 1992 et purge à 53 ans sept condamnations pour des meurtres dont deux à perpétuité.

Il travaillait non loin du lieu de la mort des deux enfants, a lui-même reconnu être passé près du talus ce jour-là, disant même avoir vu les enfants qui lui auraient jeté des pierres. Il a néanmoins toujours nié être l'auteur du crime.

"QUASI-SIGNATURE CRIMINELLE"   Suite...

 
<p>Le parquet g&eacute;n&eacute;ral a requis le renvoi du tueur en s&eacute;rie Francis Heaulme aux assises pour le meurtre de deux enfants en 1986 en Lorraine, initialement imput&eacute; &agrave; Patrick Dils avant que celui-ci ne soit innocent&eacute; apr&egrave;s 15 ans de prison. /Photo d'archives/REUTERS/Charles Platiau</p>