Opération anti-banditisme à Nice, quinze interpellations

mardi 18 décembre 2012 11h47
 

NICE (Reuters) - Quinze personnes ont été interpellées mardi à Nice et dans ses environs lors d'une vaste opération anti-banditisme menée par le GIPN et le Raid contre un réseau soupçonné de trafic d'armes et de stupéfiants.

Les interpellations ont eu lieu dans la cité de l'Ariane, dans le centre-ville de Nice, dans les communes de Saint-Laurent-du-Var, Cagnes-sur-Mer et Antibes.

Les quinze personnes arrêtées sont soupçonnées de trafic d'armes, d'extorsion dans des établissements de nuit, de trafic de stupéfiants et d'associations de malfaiteurs.

Plusieurs milliers d'euros, des armes de poing et des fusils à pompes ont été retrouvés au cours des perquisitions.

Selon une source proche de l'enquête, plusieurs "gros bonnets" du banditisme sont soupçonnés de racket par le biais de sociétés de sécurité privées installées dans la cité de l'Ariane, à l'est de Nice. "C'étaient leurs façades légales, ils s'en servaient pour différentes activités comme de l'extorsion dans les établissements de nuit et des bars de Nice, mais aussi des trafics de stupéfiants et des armes", précise-t-on.

L'enquête était menée depuis environ deux ans.

Matthias Galante, édité par Gilles Trequesser