Pas de coup de pouce du smic, mais un nouveau calcul

lundi 17 décembre 2012 13h36
 

PARIS (Reuters) - Le gouvernement français n'augmentera le salaire minimum que de 0,3% au 1er janvier, ce qui correspond à la stricte augmentation légale, mais prépare un nouveau mécanisme de calcul qui tiendra mieux compte du coût de la vie des foyers modestes.

Il a dans le même temps renoncé à une indexation automatique de la revalorisation du smic sur la croissance, qui risque d'être très faible en 2013.

Le chiffre de 0,3% a laissé sur leur faim les syndicats CGT et FO, qui réclamaient un "coup de pouce" substantiel, estimant que des salaires plus élevés favorisent la consommation et donc la croissance.

"Cette augmentation, c'est autour de 2,5 centimes de plus de l'heure. Je ne comprends pas un gouvernement, quel qu'il soit, qui puisse défendre une si faible augmentation", a dit le secrétaire général de la CGT, Bernard Thibault, sur Europe 1.

Le smic horaire passera à 9,43 euros à partir du 1er janvier, soit 1.430,22 euros bruts mensuels pour les salariés aux 35 heures, de sorte que l'augmentation sera inférieure à 5 euros, avec moins de 3 centimes de plus par heure de travail.

Le ministre du Travail, Michel Sapin, a toutefois rappelé que le smic avait augmenté de 2% au mois de juillet 2012, avec un "coup de pouce" de 0,6%.

Au total, sur l'année, "le smic aura progressé de 2,3% et, compte tenu de l'inflation de + 1,3% constatée sur l'année, cette hausse globale correspond à un gain de pouvoir d'achat de 1% pour les 2,6 millions de salariés rémunérés au smic", a-t-il souligné lors d'une conférence de presse.

Depuis 1970, le smic est recalculé chaque année pour suivre l'évolution des prix à la consommation et celle du pouvoir d'achat du salaire horaire de base ouvrier, un mécanisme auquel le gouvernement peut ajouter un coup de pouce supplémentaire.

Michel Sapin avait auparavant présenté aux partenaires sociaux un toilettage, moins important que prévu, des règles de revalorisation du smic qu'il exposera au conseil des ministres du 19 décembre prochain.   Suite...

 
<p>Le salaire minimum augmentera de 0,3% au 1er janvier, &agrave; 9,43 euros bruts l'heure, ce qui correspond &agrave; la stricte augmentation l&eacute;gale. /Photo d'archives/REUTERS/Dado Ruvic</p>