Des élus PS interpellent Hollande sur son agenda social

lundi 17 décembre 2012 12h27
 

PARIS (Reuters) - Au lendemain d'élections législatives partielles qui se sont soldées à gauche par la perte d'un député, une dizaine d'élus socialistes demandent à François Hollande de remettre "l'agenda économique et social" en tête de ses priorités.

Dans une lettre adressée au chef de l'Etat, ces députés et élus appellent de leurs voeux des mesures en faveur du pouvoir d'achat des couches populaires et notamment la mise en place d'une grande réforme fiscale "redistributive", conformément à une promesse de campagne.

"Il est urgent de remettre l'agenda économique et social en tête des priorités de l'action gouvernementales", écrivent-ils dans ce courrier, publié sur le site du Parisien.

"Le scepticisme croissant des couches populaires et moyennes, qui ont pourtant joué un rôle clé dans l'élection de François Hollande, nous invite à hiérarchiser notre action car elles attendent d'abord des réponses fortes sur le terrain du pouvoir d'achat et de l'emploi", ajoutent-ils.

Ils estiment que les résultats des trois élections législatives partielles de dimanche "confirment" les chutes de popularité de l'exécutif dans les récents sondages et témoignent d'une "forte démobilisation" de l'électorat de gauche, notamment populaire.

Malgré la guerre des chefs qui dure depuis quatre semaines à l'UMP, l'opposition de droite a emporté la victoire dimanche dans ces partielles.

Un résultat qualifié lundi de "grand chelem" par le président proclamé de l'UMP, Jean-François Copé.

Les initiateurs de cette lettre, Laurent Baumel, député d'Indre-et-Loire, Philippe Doucet, député du Val d'Oise, et François Kalfon, conseiller régional d'Ile-de-France, sont tous trois co-animateurs du réseau de la Gauche populaire, un club de réflexion qui, insistent-ils, ne coïncide pas avec l'aile gauche du PS.

RENCONTRE AVEC LE ROUX MARDI   Suite...

 
<p>Au lendemain d'&eacute;lections l&eacute;gislatives partielles qui se sont sold&eacute;es &agrave; gauche par la perte d'un d&eacute;put&eacute;, une dizaine d'&eacute;lus socialistes demandent &agrave; Fran&ccedil;ois Hollande de remettre "l'agenda &eacute;conomique et social" en t&ecirc;te de ses priorit&eacute;s. /Photo prise le 17 d&eacute;cembre 2012/REUTERS/Philippe Wojazer</p>