La droite reprend un siège de député dans l'Hérault

dimanche 16 décembre 2012 20h38
 

PARIS (Reuters) - Le candidat UMP Elie Aboud a remporté dimanche une législative partielle dans l'Hérault face à la socialiste Dolorès Roqué, qui l'avait emporté en juin dernier avant que le scrutin ne soit annulé.

Ce médecin de 53 ans, élu pour la première fois en 2007, l'a emporté avec 61,91% des suffrages exprimés contre 38,09%, selon la préfecture. Le taux de participation a été de 40,11%.

Lors du scrutin de juin dernier, invalidé par le Conseil constitutionnel pour des procurations irrégulières au profit de Dolorès Roqué, Elie Aboud avait été battu de dix voix par la candidate socialiste lors d'une triangulaire avec le candidat FN Guillaume Vouzellaud.

La droite française, en proie à une guerre des chefs, peut espérer aussi des victoires dans deux autres élections législatives partielles concernant des sièges qu'elle avait emportés en juin, où l'ancien ministre UMP Patrick Devedjian est favori dans les Hauts-de-Seine et le centriste Henri Plagnol vu comme gagnant dans le Val-de-Marne.

Les résultats sont attendus tard dans la nuit. Ces scrutins, s'ils ne modifient évidemment pas le rapport de force droite-gauche à l'Assemblée, constituent un ballon d'oxygène pour l'UMP, d'autant que le Front national, éliminé au premier tour dans les trois élections, n'a pas fait la percée qu'il escomptait.

Le vote confirme l'impopularité de la gauche revenue au pouvoir en mai après dix ans d'opposition. François Hollande et Jean-Marc Ayrault perdent respectivement deux et cinq points de bonnes opinions dans un sondage Ifop pour Paris Match diffusé lundi et effectué au lendemain de l'accord repoussant la nationalisation du site sidérurgique de Florange.

Thierry Lévêque, Jean Décotte, Emile Picy