14 décembre 2012 / 20:13 / dans 5 ans

Démentis sur une démission de Jérôme Cahuzac

<p>Matignon d&eacute;ment que le nom du d&eacute;put&eacute; du Rh&ocirc;ne Pierre-Alain Muet circulerait pour remplacer le ministre du Budget J&eacute;r&ocirc;me Cahuzac, que le site d'information Mediapart accuse d'avoir d&eacute;tenu un compte en Suisse. L'entourage de J&eacute;r&ocirc;me Cahuzac a &eacute;galement d&eacute;menti que le ministre soit sur le point de d&eacute;missionner. /Photo prise le 17 mai 2012/REUTERS/Charles Platiau</p>

PARIS (Reuters) - Matignon a démenti vendredi soir que le nom du député du Rhône Pierre-Alain Muet circulerait pour remplacer le ministre du Budget Jérôme Cahuzac, que le site d‘information Mediapart accuse d‘avoir détenu un compte en Suisse.

L‘entourage de Jérôme Cahuzac a également démenti que le ministre soit sur le point de démissionner.

Le magazine LyonMag avait auparavant assuré sur son site internet que le ministre du Budget était sur le départ et que son successeur pourrait être le député socialiste de la 2e circonscription du Rhône.

“Je démens absolument que le nom de Pierre-Alain Muet circulerait dans les couloirs de Matignon pour remplacer Jérôme Cahuzac, ministre du Budget”, a écrit Dominique Bouissou, responsable du service de presse de Matignon, sur son compte Twitter.

Priée de dire si elle démentait également que le ministre soit sur le départ, elle a répondu à Reuters: “Je conclus: Jérôme Cahuzac, ministre du Budget”.

Le ministre, qui a démenti devant l‘Assemblée nationale avoir détenu un compte en Suisse, a porté plainte en diffamation contre Mediapart.

Une enquête a été ouverte et les investigations ont été confiées à la brigade de répression de la délinquance aux personnes.

Malgré la diffusion par le site d‘information d‘un enregistrement dans lequel un homme, présenté comme étant le ministre, évoque en 2000 un compte suisse qu‘il aurait à la banque UBS, le Premier ministre, Jean-Marc Ayrault, lui a renouvelé sa confiance.

La plupart des poids lourds du PS, mais également des personnalités de droite, ont apporté leur soutien au ministre, qui est l‘une des pièces-maîtresses du gouvernement socialiste.

Selon Mediapart, qui consacrait vendredi soir une émission de deux heures à l‘affaire, Jérôme Cahuzac a lui-même fermé son compte suisse en se rendant à Genève en 2010, juste avant de prendre la présidence de la commission des Finances de l‘Assemblée nationale.

Selon le quotidien Sud Ouest, l‘original de l‘enregistrement d‘une conversation attribuée au ministre a été confié par son auteur, une personnalité du Lot-et-Garonne qui souhaite conserver l‘anonymat, à un notaire.

De son côté, l‘ancien agent des impôts Rémy Garnier, auteur d‘un rapport sur lequel s‘appuie Mediapart, “n‘exclut pas à 100% l‘hypothèse de l‘innocence” de Jérôme Cahuzac.

Gérard Bon, édité par Henri-Pierre André

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below