L'UE fait un pas vers plus de coordination économique

vendredi 14 décembre 2012 16h19
 

par Emmanuel Jarry

BRUXELLES (Reuters) - Les dirigeants de l'Union européenne ont fait un nouveau pas vers plus de coordination économique en actant le principe de nouveaux instruments, mais leur appréciation sur la suite et l'issue de la crise de la zone euro divergent encore.

Le président français a salué vendredi des "pas décisifs", permettant selon lui à l'Europe de sortir d'une période de doute et d'espérer un retour de la croissance l'année prochaine.

"Tout est aujourd'hui prêt pour qu'il y ait cette reprise de croissance (...) et je pense qu'elle viendra en 2013", a dit François Hollande lors d'une conférence de presse.

La chancelière allemande a aussi salué les résultats du sommet mais s'est montrée plus réservée sur l'avenir. Elle a même prédit des temps difficiles et répété qu'il n'y aurait pas de solution miracle, signe de divergences persistantes.

"Les changements que nous traversons sont très douloureux", a déclaré Angela Merkel. "On a beaucoup parlé d'un grand pas, que ce soit une annulation de dette, des obligations européennes ou tout autre mesure qui règlerait tout. Ça ne sera pas le cas."

La zone euro ne verra les fruits de ses réformes que dans plusieurs années, a-t-elle ajouté. "L'an prochain, nous aurons une croissance très faible, des pays seront en récession et nous pouvons encore nous attendre à des taux de chômage très élevés."

Les Vingt-sept ne s'en sont pas moins félicités d'un esprit de compromis qui leur a permis, jeudi et vendredi lors de ce dernier Conseil européen de l'année, de s'accorder sur le principe de mécanismes uniques de résolution des crises bancaires et de garanties des dépôts.

Ces dispositifs doivent voir le jour respectivement fin 2013 et début 2014 et complèteront le mécanisme de supervision sur lequel leurs ministres des Finances se sont entendus jeudi.   Suite...

 
<p>Le pr&eacute;sident de la Commission europ&eacute;enne Jos&eacute; Manuel Barroso (&agrave; gauche) et celui du Conseil europ&eacute;en Herman Van Rompuy. Les dirigeants de l'Union europ&eacute;enne ont fait un nouveau pas vers davantage de coordination &eacute;conomique en actant le principe de nouveaux instruments, mais leur appr&eacute;ciation sur la suite et l'issue de la crise de la zone euro divergent encore. /Photo prise le 14 d&eacute;cembre 2012/REUTERS/Yves Herman</p>