Déjeuner de rabibochage pour Ayrault et Montebourg

vendredi 14 décembre 2012 15h39
 

par Elizabeth Pineau

PARIS (Reuters) - Jean-Marc-Ayrault et Arnaud Montebourg se parlent: c'est la seule conclusion que l'on pouvait tirer dans l'immédiat du déjeuner de vendredi à Matignon entre les deux hommes au terme d'une séquence tendue sur la gestion du dossier Florange.

Arrivé sous la pluie pour ce tête-à-tête, qui était précédé d'une réunion de travail en présence des chefs de cabinet, le ministre du Redressement productif est ressorti un peu moins de deux heures plus tard.

L'entourage des deux hommes a fait savoir que la réunion de travail avait été consacrée aux dossiers industriels du moment tels que PSA, ArcelorMittal et Alcatel.

"C'était très agréable. Nous avons mangé du poulet de Bresse", fut la seule déclaration à la presse dans la cour de Matignon de l'élu de Saône-et-Loire, chantre du "made in France".

Une discrétion à l'image du silence observé depuis le 30 novembre, date du désaveu dont Arnaud Montebourg estime avoir été l'objet sur le dossier du sauvetage du site industriel d'ArcelorMittal.

Le ministre du Redressement productif défendait une "nationalisation temporaire".

Le chef du gouvernement en a décidé autrement, au grand dam des syndicats qui ont parlé de trahison, obligeant François Hollande à sortir du bois pour se faire le garant des engagements pris par le propriétaire du site.

Arnaud Montebourg, qui a mis sa démission dans la balance, sort grandi de cette séquence dans les sondages d'opinion. Il gagne neuf points dans le dernier baromètre Ifop pour Paris Match où le Premier ministre en perd cinq et le président deux.   Suite...