Alain Juppé appelle à organiser rapidement un vote à l'UMP

vendredi 14 décembre 2012 11h36
 

BORDEAUX (Reuters) - Discret depuis l'échec de sa tentative de médiation entre Jean-François Copé et François Fillon, Alain Juppé a souhaité vendredi qu'un nouveau scrutin pour la présidence de l'UMP soit organisé rapidement.

Le maire de Bordeaux, qui a gardé le silence depuis le 26 novembre, estime que l'heure est venue pour les deux rivaux de trouver un accord rapidement sur la date de cette nouvelle élection.

"L'organisation rapide de ce nouveau vote ne se heurte à aucune difficulté sérieuse, s'il y a une volonté partagée. J'en appelle donc à Jean-François et à François pour qu'ils se mettent rapidement d'accord sur les modalités de l'opération", écrit sur son blog le fondateur de l'UMP.

"Copé et Fillon sont d'accord sur le principe. Leur désaccord ne porte plus que sur la date: printemps 2013 ou été 2014. Qui ne comprend que le plus tôt sera le mieux? Attendre 2014 n'a pas de sens: ce calendrier conduirait à aborder la campagne des municipales dans la division et le blocage, ce qui ne profiterait qu'à nos adversaires des deux bords", ajoute-t-il.

Alain Juppé, qui a réuni jeudi le comité départemental de l'UMP en Gironde, qu'il préside, estime que si les membres présents n'étaient pas tous d'accord sur cette ligne, la majorité ayant voté en faveur de Jean-François Copé, il y a un besoin profond d'unité et de rassemblement.

Un besoin symbolisé selon lui par la confiance renouvelée qui lui a été donnée à la présidence, à l'unanimité moins une voix.

"Il faut maintenant sortir de la crise et redonner à l'UMP l'élan qu'elle est prête à prendre pour incarner la nécessaire alternance face à un pouvoir socialiste dont la politique mène tout droit la France dans le mur", conclut Alain Juppé.

Claude Canellas, édité par Yves Clarisse

 
<p>Discret depuis l'&eacute;chec de sa tentative de m&eacute;diation entre Jean-Fran&ccedil;ois Cop&eacute; et Fran&ccedil;ois Fillon, Alain Jupp&eacute; a souhait&eacute; vendredi qu'un nouveau scrutin pour la pr&eacute;sidence de l'UMP soit organis&eacute; rapidement. /Photo prise le 23 novembre 2012/REUTERS/Gonzalo Fuentes</p>