Les Vingt-Sept actent leur feuille de route jusqu'en 2014

vendredi 14 décembre 2012 07h11
 

par Emmanuel Jarry

BRUXELLES (Reuters) - Les dirigeants de l'Union européenne ont acté dans la nuit de jeudi à vendredi une feuille de route pour le renforcement de leur intégration jusqu'aux élections européennes de 2014, après quoi ils pourraient être amenés à réviser les traités européens.

Un résultat acquis dans la foulée des accords conclus quelques heures plus tôt par leurs ministres des Finances sur un mécanisme de supervision unique des banques de la zone euro et le versement à la Grèce d'une nouvelle tranche d'aide.

"Nous nous sommes accordés sur une feuille de route pour les futurs développement de l'union monétaire", a dit la chancelière allemande Angela Merkel à la presse.

Les chefs d'Etat et de gouvernement de l'UE se sont notamment accordés sur le principe de mécanismes uniques de résolution des crises bancaires et de garanties des dépôts, qui complèteront le mécanisme de supervision.

Le premier verra le jour fin 2013 et le second début 2014, a précisé le président français, François Hollande.

Angela Merkel a jugé nécessaire de préciser les modalités de recapitalisation des banques supervisées au niveau européen et d'élaborer un cadre juridique pour leur fermeture éventuelle.

"Cela ne doit pas se faire aux frais des contribuables. Il faut faire en sorte que les responsables des problèmes bancaires soit aussi ceux qui en supportent le fardeau", a-t-elle dit.

Les Vingt-Sept ont également acté le principe de "contrats de compétitivité et de croissance" pouvant être passés entre les Etats de l'UE et les institutions européennes.   Suite...

 
<p>Arriv&eacute;e de Fran&ccedil;ois Hollande en conf&eacute;rence de presse &agrave; Bruxelles. Les dirigeants de l'Union europ&eacute;enne ont act&eacute; dans la nuit de jeudi &agrave; vendredi une feuille de route pour le renforcement de leur int&eacute;gration jusqu'aux &eacute;lections europ&eacute;ennes de 2014, apr&egrave;s quoi ils pourraient &ecirc;tre amen&eacute;s &agrave; r&eacute;viser les trait&eacute;s europ&eacute;ens. /Photo prise le 14 d&eacute;cembre 2012/REUTERS/Eric Vidal</p>