Jean-Marc Ayrault balise le chemin du président au Maroc

mercredi 12 décembre 2012 22h00
 

par Elizabeth Pineau

CASABLANCA, Maroc (Reuters) - Jean-Marc Ayrault a plaidé mercredi pour une redynamisation du "partenariat d'exception" entre la France et le Maroc, prônant notamment une relance des relations économiques avec le royaume où François Hollande est attendu début 2013.

Pour sa première visite au Maghreb, le Premier ministre français a voulu rassurer les Marocains sur l'équilibre que Paris entend respecter dans ses relations avec Rabat et Alger, où le président français est attendu la semaine prochaine.

La presse marocaine s'est fait l'écho du "tropisme algérien" de la France, dont les nouveaux présidents élus avaient jusqu'ici pour tradition de venir d'abord au Maroc.

Jean-Marc Ayrault a dit avoir abordé "très spontanément, d'emblée" la question avec le roi Mohammed VI, qui avait vu François Hollande à Paris juste après sa nomination, en mai.

"Pour lui, ça ne pose aucun problème que le président de la République rende une visite en Algérie et au peuple algérien. Et ensuite il viendra au Maroc", a rapporté le Premier ministre devant la presse à Casablanca. "Pour lui, ça n'a pas d'incidence car il connaît la force de nos relations".

Dans le quotidien Le Matin, Jean-Marc Ayrault affirme que "le partenariat entre la France et le Maroc est singulier et n'a rien à craindre d'un dialogue plus étroit entre Paris et Alger".

François Hollande est attendu les 19 et 20 décembre à Alger pour un voyage présenté côté français comme l'occasion de relancer des relations bilatérales paralysées depuis des années.

A Casablanca, Jean-Marc Ayrault s'est entretenu avec son homologue marocain, Abdelilah Benkirane, issu du Parti de la Justice et du Développement (islamistes modérés) vainqueur des élections législatives de novembre 2011.   Suite...