Les Verts veulent légiférer contre les gaz de schiste

mardi 11 décembre 2012 11h17
 

PARIS (Reuters) - L'exploration et l'exploitation des gaz de schiste doivent être interdites en France, quelle que soit la technique employée, estiment des députés écologistes, qui ont déposé mardi une proposition de loi dans ce sens à l'Assemblée Nationale.

Ce texte vise à remplacer la loi de 2011 interdisant la technique de la fracturation hydraulique jugée néfaste pour l'environnement par un texte sanctionnant toute exploration et exploitation des hydrocarbures non conventionnels.

"La question des gaz de schiste ne se limite pas à la fracturation hydraulique", a déclaré mardi sur France Info le député écologiste Denis Baupin, un des signataires.

François Hollande a récemment appelé les chercheurs et les entreprises à poursuivre la recherche de techniques alternatives, qui permettraient d'exploiter sans risque ces gaz emprisonnés dans la roche.

"Si on met en place des technologies beaucoup plus sophistiquées, ça coûtera beaucoup plus cher, donc arrêtons de croire qu'on a un eldorado dans notre sous-sol", a ajouté Denis Baupin, rappelant que les hydrocarbures étaient en partie responsables du réchauffement climatique.

La France pourrait posséder dans son sous-sol environ 90 années de consommation actuelle de gaz mais seule une exploration sur le terrain pourrait permettre de valider cette estimation.

La proposition de loi déposée mardi interdit tout octroi de permis exclusif de recherche, concession d'exploration ou autorisation de travaux qui concernerait des gaz ou huiles de schiste et sanctionne d'une amende d'un million d'euros par forage toute exploration ou exploitation d'hydrocarbure non conventionnel.

Marion Douet, édité par Yves Clarisse