L'exécutif français baisse encore après Florange

lundi 10 décembre 2012 17h15
 

Répétition du 1er paragraphe.

PARIS (Reuters) - François Hollande et Jean-Marc Ayrault perdent respectivement deux et cinq points de bonnes opinions dans un sondage Ifop pour Paris Match diffusé lundi et effectué au lendemain de l'accord sur le site sidérurgique de Florange.

Crédité de 47% de bonnes opinions, le chef de l'Etat perd du crédit auprès des ouvriers (41%, -16), tout en en gagnant auprès des cadres (60%, +14).

Le Premier ministre, qui a 45% de bonnes opinions, subit un reflux similaire auprès des ouvriers (40%, -17), qui constituaient pourtant l'un des segments auprès duquel il jouissait d'une meilleure image.

A contrario, l'action d'Arnaud Montebourg dans le dossier de l'usine d'ArcelorMittal semble saluée par les Français.

La cote de popularité du ministre du Redressement productif s'établit en effet à 60% de bonnes opinions, soit une hausse de neuf points par rapport à novembre.

Cette amélioration vient surtout du jugement plus clément des proches de la droite (+19 chez les sympathisants de l'UDI, +16 parmi ceux de l'UMP ou du Front National), alors que sa cote reflue auprès des ouvriers (-8 points), souligne l'Ifop.

Ce sondage a été réalisé les 6 et 7 décembre auprès d'un échantillon de 1.014 personnes, représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus.

Gérard Bon, édité par Gilles Trequesser

 
<p>Fran&ccedil;ois Hollande et Jean-Marc Ayrault perdent respectivement deux et cinq points de bonnes opinions dans un sondage Ifop pour Paris Match diffus&eacute; lundi et effectu&eacute; au lendemain de l'accord sur le site sid&eacute;rurgique de Florange. /Photo prise le 19 novembre 2012/REUTERS/Philippe Wojazer</p>