Des élus mosellans saluent des "avancées" sur Florange

samedi 8 décembre 2012 19h38
 

PARIS (Reuters) - Les maires socialistes de Florange et de communes avoisinantes où sont implantés des sites ArcelorMittal ont salué samedi les "avancées" de la feuille de route publiée la veille par le groupe sidérurgique, qui confirme ses projets d'investissements dans les vallées mosellanes.

Dans un communiqué commun, ils déclarent y voir le résultat de l'action des syndicats et des campagnes des élus locaux, mais aussi de celle du gouvernement "dans son bras de fer avec Mittal".

Elles ont permis selon eux de voir enfin "des avancées quant à l'avenir des différentes unités de la filière intégrée implantée sur les communes de Hayange, Serémange-Erzange, Florange et Rombas."

L'accord annoncé en fin de semaine passée par le premier ministre Jean-Marc Ayrault a provoqué la colère des syndicats d'ArcelorMittal car le redémarrage des hauts fourneaux de Florange, à l'arrêt depuis 2011, y reste très hypothétique.

Il faisait apparaître en outre que les investissements promis dans les autres activités étaient largement liés à la maintenance des équipements.

La "feuille de route industrielle 2013-2018" publiée par ArcelorMittal confirme le montant d'au moins 180 millions d'euros d'investissements.

Elle précise que plus de la moitié de la somme sera destinée "à accroître sa compétitivité, la qualité, l'innovation et la valeur ajoutée des productions du site Florange, notamment au travers d'investissements qualifiés de stratégiques."

"Au moins 90 millions d'euros comparés aux 17 millions d'euros obtenus par Nicolas Sarkozy, c'est dire que nous constatons là un premier changement", se félicitent le maire de Florange, Philippe Tarillon, et ses collègues, dans une allusion aux engagements obtenus d'ArcelorMittal par l'ancien président l'hiver dernier.

Mais ils jugent aussi "urgent" qu'ArcelorMittal donne des gages de sa volonté "de continuer à faire des sites de la vallée de la Fensch une référence de la sidérurgie européenne".

"Pour cela, il faut des réalisations concrètes", indiquent-ils. "Nous espérons que les 13 millions d'euros que le groupe sidérurgique a annoncé consacrer à la recherche et au développement pour le projet (NDLR de sidérurgie verte) Ulcos, dès le premier trimestre 2013, soient ce premier signe que nous attendons depuis si longtemps."

Yann Le Guernigou, édité par Julien Dury

 
<p>Les maires socialistes de Florange et de communes avoisinantes o&ugrave; sont implant&eacute;s des sites ArcelorMittal ont salu&eacute; samedi les "avanc&eacute;es" de la feuille de route publi&eacute;e la veille par le groupe sid&eacute;rurgique, qui confirme ses projets d'investissements dans les vall&eacute;es mosellanes. /Photo prise le 3 d&eacute;cembre 2012/REUTERS/Vincent Kessler</p>