Discours sans concession du chef du Hamas à Gaza

samedi 8 décembre 2012 17h34
 

par Nidal al-Mughrabi et Crispian Balmer

GAZA (Reuters) - Le Hamas ne reconnaîtra jamais Israël et revendiquera toujours la terre de Palestine dans sa totalité, a affirmé samedi à Gaza le chef du mouvement islamiste palestinien.

Au lendemain d'un accueil triomphal après 45 ans d'exil, Khaled Méchaal a pris la parole lors d'un grand "rassemblement de la victoire" dans la bande de Gaza, deux semaines après la fin des bombardements israéliens dans l'enclave palestinienne.

"La Palestine est à nous, de la rivière (Jourdain) à la mer (Méditerranée) et du sud au nord. Nous ne ferons aucune concession, nous n'abandonnerons pas un seul pouce de notre terre", a-t-il dit lors des cérémonies marquant le 25e anniversaire de la fondation du Hamas et le début de la première intifada.

"Nous ne reconnaîtrons jamais la légitimité de l'occupation israélienne (...) Israël n'a aucune légitimité et n'en aura jamais", a-t-il ajouté au cours de cette réunion publique qui a duré quatre heures.

Devant une mer de drapeaux et une foule enthousiaste estimée à un demi-million de personnes par le Hamas, Khaled Méchaal s'est engagé à faire libérer les prisonniers palestiniens détenus en Israël, laissant présager de nouvelles tentatives d'enlèvement de soldats de Tsahal utilisés ensuite comme monnaie d'échange.

L'an dernier, Israël a libéré 1.027 détenus palestiniens en échange du sergent Gilad Shalit, qui avait été enlevé en 2006 par un groupe armé de la bande de Gaza.

"Nous n'aurons pas un instant de repos tant que nous n'aurons pas libéré tous les détenus palestiniens. Et nous utiliserons les mêmes moyens que par le passé", a lancé Khaled Méchaal.

"UN JOUR DE VICTOIRE"   Suite...

 
<p>Khaled M&eacute;chaal, le chef du mouvement islamiste palestinien, a affirm&eacute; samedi &agrave; Gaza que le Hamas ne reconna&icirc;trait jamais Isra&euml;l et revendiquerait toujours la terre de Palestine dans sa totalit&eacute;, &agrave; l'occasion des c&eacute;r&eacute;monies marquant le 25e anniversaire de la fondation du Hamas et le d&eacute;but de la premi&egrave;re intifada. /Photo prise le 8 d&eacute;cembre 2012/REUTERS/Ahmed Jadallah</p>