Puissant séisme au large du Japon, non loin de Fukushima

vendredi 7 décembre 2012 15h41
 

par Antoni Slodkowski

TOKYO (Reuters) - Un puissant séisme s'est produit au large de la côte nord-est du Japon, vendredi, non loin de la zone de Fukushima dévastée en mars 2011 par un précédent tremblement de terre et un tsunami.

Les autorités n'ont signalé ni morts ni dégâts majeurs dans l'immédiat, à la suite de cette secousse dont la magnitude a été mesurée à 7,3 sur l'échelle de Richter.

Une vague sismique d'un mètre de haut a atteint le littoral au niveau d'Ishinomaki, dans la préfecture de Miyagi, située au coeur de la catastrophe de 2011, mais aucune alerte générale au tsunami n'a été déclenchée dans le Pacifique.

Des vagues de quelques centimètres ont été signalées ailleurs sur la côte et l'alerte locale a été levée au bout de deux heures, après avoir contraint des milliers d'habitants à tenter de trouver refuge dans les hauteurs.

La compagnie Tokyo Electric Power (Tepco) a ordonné aux ouvriers travaillant sur les deux centrales nucléaires de Fukushima de se placer en lieu sûr. Elle a toutefois démenti toute procédure d'évacuation. Aucune anomalie n'a été détectée au niveau des émissions radioactives autour du site.

SEPT NIVEAUX

L'Agence internationale de l'Energie atomique (AIEA) a dit avoir été informée par les autorités japonaises de l'absence de tout problème sur les centrales les plus proches de l'épicentre.

Hormis deux d'entre eux, l'ensemble des 50 réacteurs nucléaires de l'archipel ont été mis à l'arrêt après la catastrophe de Fukushima.   Suite...

 
<p>Passagers rassembl&eacute;s dans la gare de Sendai, dans la pr&eacute;fecture japonaise de Miyagi, apr&egrave;s une interruption de service cons&eacute;cutive &agrave; un tremblement de terre vendredi. Un puissant s&eacute;isme s'est produit vendredi au large de la c&ocirc;te nord-est du Japon, non loin de la zone de Fukushima d&eacute;vast&eacute;e en 2011 par un pr&eacute;c&eacute;dent tremblement de terre et un tsunami. /Photo prise le 7 d&eacute;cembre 2012/REUTERS/Kyodo</p>