Les Philippines enterrent leurs morts après le passage de Bopha

vendredi 7 décembre 2012 07h53
 

NEW BATAAN, Philippines (Reuters) - Les populations du sud des Philippines, balayé par le passage du typhon Bopha, ont commencé vendredi à enterrer leurs morts tandis que les secours poursuivaient les recherches.

Le dernier bilan établi par les autorités fait état de 418 morts et presque autant de disparus emportés par des glissements de terrain ou des inondations.

Le typhon a atteint les côtes du sud des Philippines mardi, le vent soufflait alors en rafale à 195 km/h.

La dépression a perdu depuis de son intensité à mesure qu'elle traversait les terres. La force des vents a fléchi à 110 km/h (140 km/h en pointe). Le typhon devrait entrer en mer de Chine méridionale ce vendredi.

Dans la province de la Vallée de Compostela, région la plus touchée sur l'île de Mindanao, les autorités envisagent de creuser des fosses communes pour ensevelir les corps non réclamés par leurs familles.

"Il n'est pour l'instant pas question de stopper les opérations de secours", a dit le gouverneur provincial, Arturio Uy. "Il y a encore des survivants dans des communautés que nous n'avons pas encore pu gagner", a-t-il ajouté.

Les dégâts matériels dans cette province pourraient se chiffrer à quatre milliards de pesos (75 millions d'euros). Le typhon y a détruit 70 à 80% des plantations, essentiellement des bananeraies dont la production est destinée à l'exportation.

Les Philippines, qui sont balayées par une vingtaine de typhons chaque année, n'en avaient pas connu d'aussi violent en 2012. En 2011, le typhon Washi avait fait 1.500 morts à Mindanao.

Près de 200.000 sinistrés ont été recensés dans une douzaine de provinces du sud des Philippines, a indiqué un responsable local appelant à une aide en nourriture, en eau et en couvertures.

Erik de Castro, Rosemarie Francisco et Manny Mogato; Jean-Philippe Lefief et Henri-Pierre André pour le service français

 
<p>Transport d'un cercueil &agrave; New Bataan, dans la Vall&eacute;e de Compostela. Les populations du sud des Philippines, balay&eacute; par le passage du typhon Bopha, ont commenc&eacute; vendredi &agrave; enterrer leurs morts tandis que les secours poursuivaient les recherches. /Photo prise le 6 d&eacute;cembre 2012/REUTERS/Erik De Castro</p>