Manuel Valls plaide pour une "gauche efficace"

jeudi 6 décembre 2012 23h18
 

PARIS (Reuters) - Le ministre français de l'Intérieur, Manuels Valls, s'est présenté jeudi soir en tenant d'une "gauche efficace" à propos du dossier de l'aciérie de Florange et a défendu ses collègues du gouvernement Arnaud Montebourg et Jérôme Cahuzac.

Invité de l'émission "Des paroles et des actes" sur France 2, le ministre le plus populaire du gouvernement aux dires des sondages, a donné raison au Premier ministre, Jean-Marc Ayrault, d'avoir renoncé à nationaliser le site lorrain d'ArcelorMittal.

"Je suis de cette gauche efficace", a-t-il insisté en réponse à une question alors sur Arnaud Montebourg et sur le dossier d'ArcelorMittal. "Pas de place pour les faux espoirs et le romantisme".

Manuel Valls a cependant défendu le ministre du Redressement productif, Arnaud Montebourg, qui avait plaidé en faveur d'une nationalisation provisoire du site sidérurgique avant d'être désavoué par le chef du gouvernement.

"On a besoin de lui, il a mené un combat difficile", a-t-il dit. "Nous avons besoin de son talent, de sa pugnacité", a insisté Manuel Valls, soulignant qu'Arnaud Montebourg était "loyal" envers le Premier ministre.

Il a également affiché son soutien à Jérôme Cahuzac, le ministre du Budget mis en cause par le site d'informations Mediapart selon qui il a détenu un compte en Suisse non déclaré pendant des années.

"C'est un grand ministre du Budget (...) Nous avons besoin de Jérôme Cahuzac", a-t-il affirmé, soulignant néanmoins que ce serait à la justice "d'établir la vérité."

Le ministre a rappelé que son collègue du gouvernement, autour duquel les socialistes et une partie de la droite serrent les rangs, avait porté plainte en diffamation.

Ses interlocuteurs le comparant souvent lors de l'émission avec Nicolas Sarkozy, qui l'avait précédé au ministère de l'Intérieur avant d'accéder à l'Elysée, Manuel Valls a lancé : "Oubliez un peu Nicolas Sarkozy, vous interrogez Manuel Valls".   Suite...

 
<p>Invit&eacute; de l'&eacute;mission "Des paroles et des actes" sur France 2, le ministre fran&ccedil;ais de l'Int&eacute;rieur, Manuels Valls, s'est pr&eacute;sent&eacute; jeudi soir en tenant d'une "gauche efficace" &agrave; propos du dossier de l'aci&eacute;rie de Florange et a d&eacute;fendu ses coll&egrave;gues du gouvernement Arnaud Montebourg et J&eacute;r&ocirc;me Cahuzac. /Photo prise le 27 novembre 2012/REUTERS/Beno&icirc;t Tessier</p>