Jérôme Cahuzac "serein" avant la confrontation avec Mediapart

jeudi 6 décembre 2012 09h53
 

PARIS (Reuters) - Le ministre du Budget, Jérôme Cahuzac, a déclaré jeudi attendre avec la plus grande sérénité la confrontation judiciaire avec Mediapart, qui écrit qu'il a détenu un compte en Suisse non déclaré pendant des années.

Après la diffusion mercredi par le site d'information d'un enregistrement dans lequel un homme, présenté comme étant le ministre, évoque en 2000 un compte suisse qu'il aurait à la banque UBS, le Premier ministre, Jean-Marc Ayrault, lui a une nouvelle fois renouvelé sa confiance jeudi.

"Je n'ai pas eu le temps d'observer cela mais je fais toute confiance à Jérôme Cahuzac", a dit le chef du gouvernement sur RTL, à propos de cet enregistrement. "Je suis à ses côtés."

Le ministre du Budget a quant à lui déclaré qu'"aucun des prétendus éléments matériels dont Mediapart croit disposer ne sont convaincants, ne m'impressionnent ni ne peuvent ébranler ma détermination à poursuivre mon action".

"Je répète que je n'ai pas et n'ai jamais eu de compte en Suisse ou ailleurs à l'étranger", poursuit-il dans un communiqué.

Après sa plainte pour diffamation, "c'est désormais devant la justice que Mediapart devra présenter les éléments sur lesquels sont fondées les accusations dont je fais l'objet et j'attends cette enquête avec la plus grande sérénité", poursuit Jérôme Cahuzac.

"Aucun témoin crédible ne peut affirmer ni tenter de corroborer une chose qui n'existe pas et n'a pas existé", déclare-t-il encore.

Selon Mediapart, ce compte suisse a été fermé début 2010, juste avant que Jérôme Cahuzac ne prenne la présidence de la commission des Finances de l'Assemblée nationale.

Le député UMP Bruno Le Maire a estimé sur RMC et BFM TV qu'"il est évident qu'un homme politique ne peut pas avoir, ou avoir eu, un compte en Suisse. C'est impensable".   Suite...