Vers une surtaxe des plus-values immobilières ?

mardi 4 décembre 2012 21h20
 

PARIS (Reuters) - Le gouvernement français projette d'alourdir de 3% à 5%, à compter de 2014, la fiscalité des plus-values immobilières (foncier bâti) supérieures à 100.000 euros, selon l'édition de mercredi des Echos.

Les cessions de biens imposables (hors résidences principales), actuellement taxées à 19%, verront leur fiscalité alourdie de 3% si elles donnent lieu à une plus-value de plus de 100.000 euros et de 5% si celle-ci dépasse 150.000 euros, précise le quotidien économique sur son site internet.

Le taux s'échelonnera de 22% à 24% si la plus-value excède ces montants.

Ce dispositif devrait rapporter quelque 150 millions d'euros par an à partir de 2014, selon Les Echos.

Sophie Louet

 
<p>Selon l'&eacute;dition de mercredi des Echos, le gouvernement fran&ccedil;ais projette d'alourdir de 3% &agrave; 5%, &agrave; compter de 2014, la fiscalit&eacute; des plus-values immobili&egrave;res (foncier b&acirc;ti) sup&eacute;rieures &agrave; 100.000 euros. /Photo d'archives/REUTERS/Mal Langsdon</p>