La lutte pour le contrôle de Damas se poursuit

dimanche 2 décembre 2012 18h30
 

par Erika Solomon

BEYROUTH (Reuters) - L'armée syrienne a continué à pilonner dimanche les faubourgs de Damas tenus par les rebelles pour les empêcher de se rapprocher de la capitale, rapporte l'opposition, faisant au mois dix morts et des dizaines de blessés.

Après une semaine d'avancée des rebelles vers le centre-ville de Damas - ils se sont notamment emparés de deux bases militaires près de la capitale -, l'armée a envoyé des renforts.

Les tirs de l'armée syrienne dimanche ont fait au moins dix morts dans la localité de Deir al Asafir, située à 12 km à l'est de Damas. Dans une vidéo diffusée par l'opposition, on aperçoit cinq corps, dont celui d'un jeune garçon. Les autres corps sont enveloppés dans des draps blancs maculés de sang.

Une autre vidéo montre de la fumée qui s'élève à l'horizon et des bâtiments en proie aux flammes.

Les informations diffusées par l'opposition sont difficiles à vérifier en raison des restrictions à la liberté de la presse mises en place par le gouvernement syrien.

La télévision publique a pour sa part annoncé dimanche que l'armée était "en train d'éliminer les terroristes d'Al Qaïda" dans plusieurs banlieues autour de Damas et notamment dans la place forte des rebelles à Daraya, située dans la banlieue sud de Damas.

Pour l'instant, la contre-offensive contre les rebelles lancée par le gouvernement pour isoler le centre de Damas des banlieues semble freiner l'avancée de ces derniers. Mais les affrontements se poursuivent autour de la capitale, malgré le pilonnage des forces syriennes.

Pour la quatrième journée, les combats ont fait rage autour de l'aéroport international de Damas qui est en pratique fermé depuis jeudi.   Suite...