Israël prévoit de nouvelles colonies en Cisjordanie

vendredi 30 novembre 2012 22h56
 

JERUSALEM (Reuters) - Au lendemain de la reconnaissance implicite à l'Onu d'un Etat palestinien, Israël a confirmé vendredi un projet de construction de quelque 3.000 nouvelles habitations pour ses colons en Cisjordanie et à Jérusalem-Est.

L'information, donnée par des médias israéliens avant d'être confirmée par un responsable du gouvernement, sonne comme un défi après le vote de l'Assemblée générale des Nations unies, qui a accordé à une large majorité de 138 voix contre neuf le statut d'Etat non membre à l'Autorité palestinienne.

Les Etats-Unis, l'un des rares pays à avoir rejeté la demande palestinienne, ont jugé "contre-productif" ce projet d'agrandissement qui, a estimé la Maison blanche, est de nature à compliquer davantage encore le retour des Israéliens et des Palestiniens à la table des négociations.

Selon ce responsable israélien, le gouvernement de Benjamin Netanyahu a autorisé la construction de 3.000 logements neufs et ordonné "des travaux préliminaires de zonage et de planification pour des milliers d'unités d'habitation à Jérusalem et dans des blocs d'implantation y compris à Maale Adumim et à E1".

D'après le site Ynet News, cette décision a été approuvée jeudi par les neuf membres du cabinet de sécurité de Benjamin Netanyahu jeudi, le jour où l'Autorité palestinienne, jusqu'alors "entité observatrice", obtenait à l'Onu le statut d'Etat non membre malgré l'opposition des Etats-Unis et d'Israël.

D'autres médias israéliens présentent cette décision comme un symbole voulu par le gouvernement pour marteler son opposition au changement de statut de l'Autorité palestinienne.

Car l'ampleur de la majorité réunie par Mahmoud Abbas à l'Onu est telle qu'Israël se retrouve dans un état d'isolement diplomatique sans précédent : trois grands pays seulement - les Etats-Unis, le Canada et la République tchèque - se sont rangés de son côté.

Pour le négociateur palestinien Saëb Erekat, ces nouveaux projets de construction illustrent une volonté de "détruire" toute éventualité d'une solution à deux Etats.

 
<p>Palestinien masqu&eacute; face &agrave; la colonie juive de Halamish, en Cisjordanie. Au lendemain de la reconnaissance implicite &agrave; l'Onu d'un Etat palestinien, Isra&euml;l a confirm&eacute; vendredi un projet de construction de quelque 3.000 nouvelles habitations pour ses colons en Cisjordanie et &agrave; J&eacute;rusalem-Est. /Photo prise le 30 novembre 2012/REUTERS/Mohamad Torokman</p>