Le projet de nouvelle constitution adopté en Egypte

vendredi 30 novembre 2012 15h27
 

par Yasmine Saleh et Edmund Blair

LE CAIRE (Reuters) - L'assemblée constituante égyptienne dominée par les islamistes a adopté vendredi matin un projet de nouvelle constitution qui sera probablement ratifié samedi par le président Mohamed Morsi, avant d'être soumis dans les quinze jours à référendum.

Le chef de l'Etat espère que le mouvement de contestation auquel il fait face depuis une semaine s'éteindra de lui-même une fois promulgué le nouveau texte fondamental, préalable indispensable à de nouvelles élections l'an prochain.

L'opposition laïque dénonce une dérive autoritariste du président issu des Frères musulmans depuis qu'il a publié un décret lui octroyant des pouvoirs exceptionnels jusqu'à l'élection d'un nouveau parlement.

De nouvelles manifestations ont été organisées vendredi au Caire, à Alexandrie et dans plusieurs autres villes dans le delta du Nil et le long du canal de Suez.

"Le peuple veut abattre le régime", scandaient les manifestants rassemblés place Tahrir au Caire, lieu emblématique de la révolution de l'an dernier.

A la mosquée où Mohamed Morsi est venu assister à la prière, des opposants ont commencé à crier des slogans hostiles au chef de l'Etat, qui a été aussitôt entouré par ses partisans et acclamé.

Dans une allocution télévisée jeudi soir, le président a déclaré que son décret, qui protège ses décisions de tout recours en justice, ne s'appliquerait que pour une période "exceptionnelle". "Cela se terminera dès que le peuple aura voté sur une constitution (...). Il n'y a pas de place pour la dictature", a-t-il ajouté.

L'assemblée constituante, dont la domination islamiste est contestée par le camp laïque, a fini de voter vendredi aux premières heures sur le projet de texte fondamental qui reflète selon les islamistes les nouvelles libertés conquises depuis le renversement d'Hosni Moubarak en février 2011.   Suite...

 
<p>L'assembl&eacute;e constituante &eacute;gyptienne domin&eacute;e par les islamistes a adopt&eacute; vendredi matin un projet de nouvelle constitution qui sera pr&eacute;sent&eacute; au pr&eacute;sident Mohamed Morsi dans la journ&eacute;e pour sa ratification, avant d'&ecirc;tre soumis &agrave; r&eacute;f&eacute;rendum. /Photo prise le 29 novembre 2012/REUTERS/Mohamed Abd El Ghany</p>