L'Onu donne le statut d'Etat non membre aux Palestiniens

vendredi 30 novembre 2012 07h21
 

par Louis Charbonneau

NATIONS UNIES (Reuters) - L'Assemblée générale de l'Onu a reconnu jeudi implicitement l'existence d'un Etat palestinien souverain en lui accordant à une large majorité le statut d'Etat non membre observateur, malgré les menaces de représailles financières brandies par les Etats-Unis et Israël contre l'Autorité palestinienne.

Le projet de résolution accordant le statut d'"Etat non membre" à une Autorité palestinienne jusqu'ici mentionnée en tant qu'"entité" a été adopté par 138 voix pour, neuf contre et 41 abstentions.

Son président, Mahmoud Abbas, qui s'était lui-même chargé de rallier les suffrages des 193 Etats membres, avait avant le vote exhorté les délégués à donner à l'Etat palestinien "un certificat de naissance."

"Il y a exactement 65 ans, l'Assemblée générale des Nations unies a adopté la résolution 181, qui séparait la terre de la Palestine historique en deux Etats et qui est devenue le certificat de naissance d'Israël", a déclaré Mahmoud Abbas devant les délégués.

"L'Assemblée générale est sollicitée aujourd'hui pour accorder un certificat de naissance de la réalité de l'Etat de la Palestine", a-t-il ajouté.

L'ambassadeur d'Israël à l'Onu, Ron Prosor, avait pris ensuite la parole pour réitérer l'hostilité de son pays à l'octroi de ce statut aux Palestiniens.

"Cela ne fait pas progresser la paix. Cela la fait reculer", a-t-il dit. Le ministre israélien des Affaires étrangères, Avigdor Lieberman, se trouve à New York mais ne s'est pas déplacé au siège des Nations unies.

A Jérusalem, le Premier ministre Benjamin Netanyahu a qualifié le discours de Mahmoud Abbas d'"hostile et venimeux".   Suite...

 
<p>Le pr&eacute;sident de l'Autorit&eacute; palestinienne Mahmoud Abbas face &agrave; l'Assembl&eacute;e g&eacute;n&eacute;rale de l'ONU. L'Assembl&eacute;e g&eacute;n&eacute;rale des Nations Unies a accord&eacute; jeudi &agrave; la Palestine le statut d'Etat non membre observateur, la reconnaissant ainsi implicitement comme un Etat souverain. /Photo prise le 29 novembre 2012/REUTERS/Chip East</p>