La crise à l'UMP profite d'abord au FN, selon 38% des Français

jeudi 29 novembre 2012 07h56
 

PARIS (Reuters) - Les Français estiment que la crise de l'UMP, à la tête duquel Jean-François Copé et François Fillon se livrent une guerre fratricide, profite d'abord au Front national, selon un sondage CSA pour BFM TV publié jeudi.

Ils sont ainsi 38% à voir le Front national comme le principal bénéficiaire de la crise à l'UMP, devant l'UDI de Jean-Louis Borloo, cité par 20% des sondés, et le Parti socialiste, par 17% d'entre eux. Un quart des personnes interrogées ne se prononcent pas.

Ce sondage a été réalisé via internet du 27 au 28 novembre auprès d'un échantillon représentatif de 1.003 personnes âgées de 18 ans et plus.

Chine Labbé, édité par Jean-Philippe Lefief

 
<p>Pour 38% des Fran&ccedil;ais, la crise de l'UMP, &agrave; la t&ecirc;te duquel Jean-Fran&ccedil;ois Cop&eacute; et Fran&ccedil;ois Fillon se livrent une guerre fratricide, profite d'abord au Front national, selon un sondage CSA pour BFM TV. Ils sont 20% &agrave; voir l'UDI de Jean-Louis Borloo en profiter et le Parti socialiste est cit&eacute; par 17% d'entre eux. Un quart des personnes interrog&eacute;es ne se prononcent pas. /Photo prise le 27 septembre 2012/REUTERS/Jean-Yves Bonvarlet</p>