La Libye dit être toujours en lice pour le site de Petit-Couronne

mercredi 28 novembre 2012 11h52
 

TRIPOLI/PARIS (Reuters) - Le fonds souverain libyen est toujours en lice pour investir dans la raffinerie Petroplus de Petit-Couronne (Seine-Maritime), a déclaré mercredi son président à Reuters.

Les services du Premier ministre français ont parallèlement confirmé la signature d'un engagement de confidentialité avec des représentants libyens, après des déclarations contradictoires de membres du gouvernement sur l'issue des discussions.

"Notre équipe examine toujours le projet, ils nous diront leurs conclusions et nous déciderons d'investir ou non", a dit Mohsen Derregia, président de la Libyan Investment Authority.

"Nous n'investirons que dans des projets qui apporteront des bénéfices à la Libye", a-t-il ajouté.

Pour les services du Premier ministre, la signature d'un engagement de confidentialité est "une première étape".

"C'est une première étape, une étape nécessaire avant qu'ils puissent envisager un investissement", a-t-on déclaré. "Une signature de ce type ne constitue pas une offre, c'est la première étape de l'examen détaillé de la raffinerie par les Libyens."

Le ministre du Redressement productif, Arnaud Montebourg, avait auparavant dit à Reuters qu'"un accord de confidentialité a été signé hier" mais son homologue des Affaires étrangères avait fait état d'un échec des discussions.

Laurent Fabius avait dans le même temps ajouté qu'une ou deux offres sérieuses de reprise du site, placé en redressement judiciaire en janvier, étaient sur la table.

Des responsables syndicaux de la raffinerie avaient déclaré mardi que le fonds souverain libyen était toujours en lice.

"Les Libyens hier se retiraient, aujourd'hui ils ne se retirent pas tout à fait en fin de compte, ils sont toujours là, donc tant mieux", avait dit mardi Yvon Scornet, coordinateur CGT Petit-Couronne, à la sortie d'une réunion à Matignon.

Ali Shuaib en Libye, Jean-Baptiste Vey à Paris avec Muriel Boselli, Julien Ponthus, Elizabeth Pineau et John Irish, édité par Yves Clarisse

 
<p>Le fonds souverain libyen est toujours en lice pour investir dans la raffinerie Petroplus de Petit-Couronne (Seine-Maritime), selon son pr&eacute;sident. Le ministre du Redressement productif, Arnaud Montebourg, avait auparavant dit qu'"un accord de confidentialit&eacute; a &eacute;t&eacute; sign&eacute; hier" mais son homologue des Affaires &eacute;trang&egrave;res avait fait &eacute;tat d'un &eacute;chec des discussions. /Photo prise le 4 f&eacute;vrier 2012/REUTERS/Philippe Wojazer</p>