La contestation enfle contre le futur aéroport de Nantes

samedi 24 novembre 2012 20h25
 

NANTES (Reuters) - De nouveaux affrontements ont éclaté samedi à Notre-Dame-des-Landes, près de Nantes, entre les forces de l'ordre et les opposants au projet d'aéroport qui suscite un malaise de plus en plus profond chez les élus écologistes alliés au gouvernement.

A Nantes, à 35 km du lieu du site du projet, d'autres heurts sont intervenus lorsqu'une manifestation de plusieurs milliers de personnes -3.200 selon la police et 8.000 selon les organisateurs- s'est approchée de la préfecture.

Les forces de l'ordre ont utilisé des canons à eau pour refroidir les ardeurs de certains manifestants. Un CRS a été blessé à la mâchoire par un pavé et a été emmené à l'hôpital.

A Notre-Dame-des-Landes, des cailloux, bouteilles, fusées de détresse et cocktails Molotov ont été lancés en direction des gendarmes qui ont riposté par des tirs de grenades, lacrymogènes ou assourdissantes.

La préfecture de Loire-Atlantique a signalé deux blessés du côté des opposants et un du côté des gendarmes, transportés à l'hôpital pour des examens, dans cette contestation qui ne cesse de grandir sur le terrain depuis un mois.

Huit personnes ont été interpellées, principalement pour des violences sur personne dépositaire de l'autorité publique.

Après une grande opération d'expulsion menée sur trois sites vendredi, les gendarmes mobiles ont pour mission de sécuriser l'intervention des entreprises mobilisées pour la destruction de maisons et cabanes en bois, qui ont toutes été démantelées.

"L'objectif de l'action en cours est d'éliminer toutes les constructions reconnues illégales à ce jour pour empêcher le camp de prendre des proportions inadmissibles", précise la préfecture de Loire-Atlantique, qui a évalué le nombre d'opposants sur place à "500, dont 150 très agressifs".

Les opposants au projet -des agriculteurs, des activistes, des élus ou de simples citoyens- réfutent tout problème de saturation ou de sécurité de l'aéroport actuel.   Suite...

 
<p>De nouveaux affrontements ont &eacute;clat&eacute; samedi entre les forces de l'ordre et les opposants au projet d'a&eacute;roport de Notre-Dame-des-Landes, non seulement &agrave; Nantes, en marge d'une manifestation de plusieurs milliers de personnes (photo) mais aussi sur le site du futur a&eacute;roport. Au total, quatre personnes ont &eacute;t&eacute; bless&eacute;es et huit interpellations ont &eacute;t&eacute; signal&eacute;es. /Photo prise le 24 novembre 2012/REUTERS/St&eacute;phane Mah&eacute;</p>