Régis de Camaret condamné à 8 ans de prison pour viols

vendredi 23 novembre 2012 19h24
 

LYON (Reuters) - Régis de Camaret, ex-entraîneur de nombreuses championnes françaises de tennis, dont Isabelle Demongeot et Nathalie Tauziat, a été condamné vendredi à huit ans de prison ferme pour viols et tentatives de viols sur deux joueuses alors mineures.

L'accusation avait requis de 10 à 12 ans de prison et la défense avait demandé l'acquittement.

Plus d'une vingtaine de ses anciennes élèves l'accusaient devant la cour d'assises du Rhône d'attouchements sexuels et de viols à répétition entre 1977 et 1989, mais deux cas seulement ont été retenus, ceux de Karine P. et de Stéphanie C., âgées de 13 et 12 ans à l'époque des faits, les autres étant prescrits.

L'affaire est partie d'une plainte déposée par l'ex-numéro deux du tennis français Isabelle Demongeot en 2005.

"Enfin, ce soir, il dort en prison", a dit cette dernière. "La honte change de camp, c'est la fin d'un lourd combat."

Les plaignantes attendent maintenant de savoir si Régis de Camaret, 70 ans, fera appel de sa condamnation, ce qu'il a la possibilité de faire dans un délais de dix jours. Son avocat, Emmanuel Daoud, n'a pas donné d'indication sur ce sujet.

Régis de Camaret avait notamment entraîné Nathalie Tauziat, finaliste à Wimbledon en 1998 qui fut troisième joueuse mondiale en 2001. Elle a été entendue au cours du procès et l'a soutenu en disant qu'elle n'était au courant de rien.

"ADOLESCENCES BRISÉES"

La Fédération française de tennis a refusé de s'exprimer après le verdict et donnera une conférence de presse samedi en fin de matinée.   Suite...

 
<p>R&eacute;gis de Camaret, entra&icirc;neur de tennis de nombreuses championnes fran&ccedil;aises, a &eacute;t&eacute; condamn&eacute; &agrave; huit ans de prison ferme pour viols et tentatives de viols sur deux joueuses alors &acirc;g&eacute;es de 12 et 13 ans vendredi &agrave; Lyon. /Photo d'archives/REUTERS</p>