Un mort et quatre blessés dans une fusillade à Orly

vendredi 23 novembre 2012 19h39
 

PARIS (Reuters) - Un homme a été tué et quatre autres ont été gravement blessés vendredi lors d'une fusillade à l'extérieur puis à l'intérieur d'un bar de la ville d'Orly, dans le Val-de-Marne, a-t-on appris de sources policière et judiciaire.

Un suspect a été interpellé et placé en garde à vue, a-t-on précisé de même source.

Deux hommes circulant à bord d'une voiture BMW ont tiré vers 13h30 sur une personne qui se trouvait à l'extérieur de l'établissement, le Saint Exupéry.

Ils ont ensuite pénétré dans le bar pour y pourchasser d'autres personnes. Un blessé a été retrouvé peu après dans un immeuble voisin, atteint au thorax.

Le procureur de la République de Créteil, Nathalie Becache, a déclaré que la fusillade ressemblait "à un règlement de comptes", mais que l'on connaissait mal le profil des agresseurs comme des victimes.

Elle a ainsi souligné que parmi les victimes, "au moins deux étaient des personnes qui travaillaient sur un chantier" voisin. La personne tuée serait également un ouvrier qui déjeunait à l'intérieur du bar.

Les auteurs de la fusillade ont réussi à prendre la fuite et leur véhicule a été retrouvé brûlé, un quart d'heure plus tard, sur la commune de Villeneuve-le-Roi, a précisé le parquet de Créteil.

Un homme qui se trouvait à proximité du véhicule carbonisé et dont le comportement a paru suspect a été interpellé et placé en garde à vue.

L'enquête a été confiée à la brigade criminelle de la police judiciaire de Paris et des barrages ont été mis en place par les forces de police pour tenter de retrouver les meurtriers.

Nicolas Bertin, édité par Gérard Bon, édité par Yves Clarisse

 
<p>Un homme a &eacute;t&eacute; tu&eacute; et quatre autres ont &eacute;t&eacute; gravement bless&eacute;s vendredi lors d'une fusillade &agrave; l'ext&eacute;rieur puis &agrave; l'int&eacute;rieur d'un bar de la ville d'Orly, dans le Val-de-Marne. Un suspect a &eacute;t&eacute; interpell&eacute; et plac&eacute; en garde &agrave; vue, a-t-on appris de sources polici&egrave;re et judiciaire. /Photo prise le 23 novembre 2012/REUTERS/Charles Platiau</p>