La trêve tient à Gaza malgré la défiance réciproque

jeudi 22 novembre 2012 16h19
 

par Nidal al-Mughrabi et Alistair Lyon

GAZA/JERUSALEM (Reuters) - L'accord de cessez-le-feu conclu par le Hamas et Israël semblait tenir jeudi en dépit de la profonde défiance qui règne entre les deux parties après huit jours d'affrontements.

L'accord signé sous l'égide du nouveau gouvernement égyptien issu des Frères musulmans a permis d'écarter au moins provisoirement la perspective d'une offensive terrestre dans l'enclave tenue depuis juin 2007 par le mouvement islamiste.

Après son entrée en vigueur mercredi soir à 19h00 GMT, une douzaine de roquettes tirées de la bande de Gaza se sont encore abattues dans des zones inhabitées de l'Etat hébreu, rapporte la police. Une explosion a par ailleurs été signalée à Gaza, mais elle n'a pas fait de victimes et la cause en reste incertaine.

Depuis le 14 novembre, début de l'opération israélienne "Pilier de défense", bombardements et raids aériens ont fait 162 morts, dont 37 enfants et onze femmes, dans l'enclave palestinienne,. Les quelque 1.400 roquettes palestiniennes ont coûté la vie à six Israéliens, quatre civils et deux militaires dont un officier qui a succombé jeudi à ses blessures.

Selon le ministère israélien de la Défense, la quantité d'explosifs déversés sur la bande de Gaza est 1.000 fois supérieure celle qui s'est abattue sur l'Etat hébreu.

Des employés municipaux se sont attaqués jeudi au nettoyage des rues de Gaza, jonchées de débris, où les commerces ont ouvert leurs portes. Dans le sud d'Israël, les écoles sont restées fermées par mesure de précaution. Les sirènes ont encore retenti dans la matinée, mais l'armée a fait savoir qu'il s'agissait d'une fausse alerte.

"LE DOIGT SUR LA GÂCHETTE"

Le chef de file en exil du Hamas, Khaled Méchaal, a promis que le mouvement respecterait le cessez-le-feu si le gouvernement israélien s'y tenait. "S'il ne le respecte pas, nous avons le doigt sur la gâchette", a-t-il dit lors d'une conférence de presse au Caire.   Suite...

 
<p>L'accord de cessez-le-feu conclu par le Hamas et Isra&euml;l semblait tenir jeudi en d&eacute;pit de la profonde d&eacute;fiance qui r&egrave;gne entre les deux parties apr&egrave;s huit jours d'affrontements. /Photo prise le 22 novembre 2012/REUTERS/Yannis Behrakis</p>