Espoir d'une trêve mercredi entre Israël et le Hamas

mardi 20 novembre 2012 22h44
 

par Nidal al-Mughrabi et Jeffrey Heller

GAZA/JERUSALEM (Reuters) - Israël n'a toujours pas répondu aux propositions qui lui ont été faites et il faudra attendre mercredi pour espérer un cessez-le-feu à Gaza, a déclaré mardi soir à Reuters un dirigeant du mouvement Hamas.

"La partie israélienne n'a pas encore répondu, donc nous (...) devons attendre jusqu'à demain (mercredi)", a dit Ezzat al Richk. "La trêve est retardée parce que nous attendons la réponse de la partie israélienne."

Quelques heures auparavant, un autre responsable du Hamas, Ayman Taha, avait annoncé qu'Israël et les Palestiniens avaient accepté le principe d'un cessez-le-feu négocié par l'Egypte qui devait entrer en vigueur à minuit heure locale (22h00 GMT mardi).

Israël avait aussitôt démenti. L'accord n'est pas encore finalisé et "la balle est toujours en jeu", avait dit Mark Regev, porte-parole du gouvernement israélien.

Hillary Clinton est arrivée à Jérusalem, où elle a rencontré dans la soirée le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu

La secrétaire d'Etat américaine, qui se rendra également au siège de l'Autorité palestinienne à Ramallah, puis au Caire, a dit qu'elle travaillerait avec Israël et l'Egypte en vue de parvenir à une trêve "dans les jours qui viennent".

Pour sa part, Netanyahu a réaffirmé qu'il préférerait une solution diplomatique à la crise mais qu'il était prêt à utiliser tous les moyens nécessaires pour mettre fin aux tirs de roquettes sur Israël.

Le président égyptien a dit croire mardi à la conclusion d'une trêve, au septième jour de l'offensive israélienne dans l'enclave palestinienne tenue depuis juin 2007 par le Mouvement de la résistance islamique.   Suite...

 
<p>Frappe a&eacute;rienne &agrave; Gaza. Isra&euml;l n'a toujours pas r&eacute;pondu aux propositions qui lui ont &eacute;t&eacute; faites et il faudra attendre mercredi pour esp&eacute;rer un cessez-le-feu &agrave; Gaza, selon un dirigeant du mouvement Hamas. Quelques heures auparavant, Isra&euml;l avait d&eacute;menti le principe d'un cessez-le-feu n&eacute;goci&eacute; par l'Egypte qui devait entrer en vigueur &agrave; minuit heure locale. /Photo prise le 20 novembre 2012/REUTERS/Mohammed Salem</p>