L'Assemblée adopte le projet de budget pour 2013

mardi 20 novembre 2012 17h08
 

PARIS (Reuters) - Les députés français ont adopté mardi par 317 voix contre 217 le projet de loi de finances (PLF) pour 2013 que le Sénat examinera à son tour à partir de jeudi.

Les groupes socialiste, écologiste et des radicaux de gauche ont voté pour. Le groupe du Front de gauche, qui s'était déjà abstenu sur la partie "recettes", s'est abstenu sur l'ensemble du projet.

Les groupes UMP et UDI (centriste) ont voté contre.

"C'est un budget déséquilibré et dangereux. Il n'est pas à la hauteur des enjeux", a affirmé Charles de Courson au nom du groupe UDI (centriste).

Mais pour le socialiste Pierre-Alain Muet, "c'est un budget un budget marqué par le courage, la justice et l'efficacité économique".

A l'issue de cet examen par l'Assemblée, le déficit, qui était de 61,635 milliards d'euros dans le texte initial, s'établit à 61,237 milliards, soit une réduction de 398 millions d'euros.

Le Sénat engage jeudi l'examen du PLF 2013. La commission des Finances de la haute assemblée a adopté la première partie du projet, celle des recettes grâce à l'abstention du Front de gauche et des centristes de l'UDI.

Ce projet de loi de finances pour 2013 devrait être définitivement adopté vers le 20 décembre par le Parlement quelles que soient les difficultés qu'il va devoir affronter au Sénat, l'Assemblée ayant constitutionnellement le dernier mot.

Ce PLF 2013 est basé sur une hypothèse de croissance de 0,8% en 2013, une hypothèse jugée optimiste par l'opposition et plusieurs économistes.   Suite...

 
<p>Les d&eacute;put&eacute;s fran&ccedil;ais ont adopt&eacute; mardi par 317 voix contre 217 le projet de loi de finances pour 2013 que le S&eacute;nat examinera &agrave; son tour &agrave; partir de jeudi. /Photo prise le 23 octobre 2012/REUTERS/Charles Platiau</p>