Copé offre une vice-présidence de l'UMP à Fillon

mardi 20 novembre 2012 11h42
 

PARIS (Reuters) - Jean-François Copé, qui a été élu lundi soir à la présidence de l'UMP aux dépens de François Fillon, lui a proposé mardi d'être le vice-président du principal parti d'opposition, une offre refusée par l'entourage de l'ancien Premier ministre.

"C'est grotesque", a dit Eric Ciotti, directeur de campagne de François Fillon, dans les couloirs de l'Assemblée nationale.

Jean-François Copé a invité lundi soir l'ancien Premier ministre à le "rejoindre" au terme de 24 heures de contestation et de confusion qui ont mis à mal la famille gaulliste.

"Le président a la possibilité de créer d'autres postes au sein de l'état-major et je sais que c'est la volonté de Jean-François Copé de tendre la main à l'équipe de François Fillon, à François Fillon lui-même", a déclaré l'ancien ministre Luc Chatel sur LCI.

L'entourage de Jean-François Copé a ensuite confirmé qu'un poste de vice-président avait été proposé à François Fillon.

Dans une brève déclaration sibylline sur ses intentions futures, François Fillon a affirmé lundi soir qu'il ferait connaître "dans les jours qui viennent" la forme de son engagement politique pour l'avenir.

Chine Labbé, édité par Yves Clarisse

 
<p>Jean-Fran&ccedil;ois Cop&eacute;, qui a &eacute;t&eacute; &eacute;lu lundi soir &agrave; la pr&eacute;sidence de l'UMP aux d&eacute;pens de Fran&ccedil;ois Fillon, lui a propos&eacute; mardi d'&ecirc;tre le vice-pr&eacute;sident du principal parti d'opposition, une offre refus&eacute;e par l'entourage de l'ancien Premier ministre. /Photo prise le 19 novembre 2012/REUTERS/Christian Hartmann</p>