Copé pourrait offrir une vice-présidence à Fillon

mardi 20 novembre 2012 09h18
 

PARIS (Reuters) - Jean-François Copé, qui a été élu lundi soir à la présidence de l'UMP aux dépens de François Fillon, pourrait lui offrir un poste au sein de l'état-major du parti, y compris de vice-président, a déclaré mardi Luc Chatel, qui fait partie du "ticket" du patron du principal parti d'opposition.

Jean-François Copé a invité lundi soir l'ancien Premier ministre à le "rejoindre" au terme de 24 heures de contestation et de confusion qui ont mis à mal la famille gaulliste.

"Le président a la possibilité de créer d'autres postes au sein de l'état-major et je sais que c'est la volonté de Jean-François Copé de tendre la main à l'équipe de François Fillon, à François Fillon lui-même", a déclaré l'ancien ministre Luc Chatel sur LCI.

"On peut imaginer des responsabilités de vice-présidence, mais il y a aussi des responsabilités au sein du bureau politique, au sein du conseil national", a ajouté le nouveau vice-président délégué de l'UMP. "C'est à Jean-François Copé de le décider, mais nos statuts ne l'interdisent pas."

Dans une brève déclaration sibylline sur ses intentions futures, François Fillon a affirmé lundi soir qu'il ferait connaître "dans les jours qui viennent" la forme de son engagement politique pour l'avenir.

Chine Labbé, édité par Yves Clarisse

 
<p>FoJean-Fran&ccedil;ois Cop&eacute;, qui a &eacute;t&eacute; &eacute;lu lundi soir &agrave; la pr&eacute;sidence de l'UMP aux d&eacute;pens de Fran&ccedil;ois Fillon, pourrait lui offrir un poste au sein de l'&eacute;tat-major du parti, y compris de vice-pr&eacute;sident, a d&eacute;clar&eacute; mardi Luc Chatel, qui fait partie du "ticket" du patron du principal parti d'opposition. /Photo prise le 14 novembre 2012/REUTERS/R&eacute;gis Duvignau</p>