Moody's presse la France de mener des réformes structurelles

mardi 20 novembre 2012 09h02
 

PARIS (Reuters) - Moody's pourrait à nouveau dégrader la note souveraine de la France si des réformes structurelles ambitieuses ne sont pas mises en oeuvre, a déclaré mardi à Reuters un analyste de l'agence de notation.

Moody's a abaissé lundi la note de la France, de "Aaa" à "Aa1", jugeant ses perspectives de croissance affaiblies et ses perspectives budgétaires incertaines, un diagnostic en partie reconnu par les autorités françaises, qui ont rejeté la faute sur leurs prédécesseurs.

Un des analystes de l'agence, qui juge également la prévision de croissance 2013 du gouvernement (0,8%) trop optimiste, a expliqué mardi que le pacte de compétitivité de 20 milliards d'euros présenté par le gouvernement avait permis de limiter l'ampleur de cette dégradation.

"Nous dégraderions encore plus la note dans l'hypothèse d'une nouvelle détérioration des perspectives économiques ou dans un scénario dans lequel il y aurait des difficultés dans la mise en oeuvre des réformes annoncées", a dit le responsable chez Moody's de l'analyse de la France, Dietmar Hornung.

Il a particulièrement insisté sur la réforme du marché du travail pour laquelle des négociations sont en cours.

Dan Flynn, édité par Yves Clarisse

 
<p>Moody's, qui a abaiss&eacute; lundi la note de la France de "Aaa" &agrave; "Aa1", pourrait &agrave; nouveau la d&eacute;grader si des r&eacute;formes structurelles ambitieuses ne sont pas mises en oeuvre. /Photo d'archives/REUTERS/Mike Segar</p>